US Open/Nadal: «J'ai des choses plus importantes que le tennis à régler»

Publié

US Open/Nadal«J'ai des choses plus importantes que le tennis à régler»

Éliminé dès les 8es de finale de l'US Open par Frances Tiafoe lundi, Rafael Nadal «a besoin de rentrer chez lui» pour épauler son épouse, enceinte de leur premier enfant.

Rafael, qu’est-ce qui a fait la différence aujourd’hui?

C’est simple: j’ai joué un mauvais match et il a fait un bon match. Je n’ai pas bien joué. Je n’ai pas été capable de maintenir un haut niveau de tennis. Je n’étais pas assez rapide dans mes mouvements. Lui a été capable de prendre la balle trop de fois très tôt, donc je n’ai pas pu le repousser. Le tennis consiste à être en bonne position. Si ce n’est pas le cas, vous devez être très, très rapide et très jeune (sourire). Ce que je ne suis plus. Mes coups doivent être meilleurs. Globalement, ma lecture du jeu et la qualité de mes frappes n’étaient pas assez bonnes, étaient pauvres. Si je veux atteindre les quarts de finale de l’US Open, je dois faire les choses mieux. Je dois le reconnaître, parce que je n’ai pas été capable de lui opposer beaucoup de choses. Il a été meilleur que moi.»

Votre blessure abdominale remontant à Wimbledon vous a-t-elle gêné?

On peut toujours se lamenter, mais je ne pense pas que cela change quoi que ce soit à la situation. Il ne faut pas chercher d’excuses, mais être suffisamment critique avec soi-même. C’est le seul moyen de s’améliorer. C’est la seule façon que je connaisse pour trouver des solutions. J’ai fait ce que j’ai pu, mais les choses n’ont pas fonctionné comme je l’aurais voulu. Je me suis bien entraîné pourtant, la semaine précédant le tournoi. Mais quand la compétition a commencé, mon niveau a baissé. C’est la vérité. Pour une raison quelconque. Je ne sais pas… Peut-être des problèmes mentaux, vu que beaucoup de choses se sont produites ces deux derniers mois. Peut-être… Mais ça n’a pas d’importance. À la fin, la seule chose qui s’est passée, c’est que j’ai perdu en 8e de finale de l’US Open, contre un joueur qui était meilleur que moi.

Comment voyez-vous votre fin de saison?

J’ai besoin de rentrer chez moi, ces derniers mois ont été difficiles. J’ai des choses plus importantes que le tennis à régler (NDLR: son épouse est enceinte). Et ensuite les décisions seront prises en fonction de la façon dont les choses se passent dans ma vie personnelle, qui passe avant ma vie professionnelle. Je vais faire une mini-préparation pour essayer de terminer l’année en Europe avec un bon feeling. Il y a encore des tournois à venir si tout se passe bien. Je ne sais pas quand je reviendrai, mais quand je sentirai que je serai prêt mentalement à reprendre la compétition, je serai là.

(AFP)

Ton opinion

4 commentaires