Incompatibilités: «J'ai fait ma part»: Gisele Bündchen va-t-elle quitter Tom Brady?

Publié

Incompatibilités«J'ai fait ma part»: Gisele Bündchen va-t-elle quitter Tom Brady?

Dans une interview à Elle, le top brésilien a laissé sous-entendre qu'elle souffrait que son mari ne pense qu'à sa carrière.

Un des mannequins les plus marquants de sa génération et le quaterback le plus célèbre de l'histoire de la NFL: Gisele Bündchen et Tom Brady forment un des couples les plus glamours du monde. Et pourtant. Il serait au bord de la rupture selon «Page Six» qui a noté que le sportif avait - fait rarissime - manqué l'entraînement pendant onze jours «pour raisons personnelles», le mois dernier.

Des difficultés conjugales sur lesquelles est revenue Gisele Bündchen en filigrane dans une interview au magazine Elle dont elle fait la couverture au mois d'octobre. Le top de 42 ans a, semble-t-il, mal digéré que son mari annonce sa retraite sportive avant de revenir sur sa décision. «Évidemment, j'ai mes inquiétudes, c'est un sport très violent, j'ai mes enfants et j'aimerais qu'il soit plus présent», a-t-elle confié, insistant sur le fait qu'elle avait eu «cette conversation avec lui, encore et encore».

Après avoir élevé ses deux enfants, Benjamin, bientôt 13 ans, et Vivian, bientôt 10 ans, la Brésilienne estime qu'elle a fait [sa] part». Et d'expliquer: «J'ai déménagé à Boston et je me suis concentrée sur la création d'un cocon et d'un environnement aimant pour que mes enfants grandissent et soient là pour le soutenir, lui et ses rêves». Elle ne regrette rien: «Voir mes enfants réussir et devenir les beaux petits humains qu'ils sont, le voir réussir et s'épanouir dans sa carrière, ça me rend heureuse. À ce stade de ma vie, j'ai l'impression d'avoir fait du bon boulot».

«Mais maintenant, c'est mon tour», affirme-t-elle. Après avoir mis entre parenthèses sa carrière pendant de longues années, «j'ai une énorme liste de choses que je dois faire, que je veux faire (...) À 42 ans, je me sens plus connectée avec mon but». Est-ce compatible avec le désir un peu égoïste de son mari de continuer à vibrer dans les stades de football américain? Rien n'est moins sûr…

(mc)

Ton opinion

1 commentaire