Céline Dion – «J'aurais aimé avoir une fille»

Publié

Céline Dion«J'aurais aimé avoir une fille»

La chanteuse parle pour la première fois depuis qu’elle a accouché de ses jumeaux qui n’ont toujours pas de prénom.

Céline Dion et René Angélil sont les heureux parents de jumeaux.

Céline Dion et René Angélil sont les heureux parents de jumeaux.

Depuis la naissance des deux garçons de Céline Dion et René Angélil, ce dernier s’est largement répandu dans la presse. La chanteuse revient pour la première fois sur son accouchement survenu samedi dernier. «Je suis tellement heureuse, s’extasie la star dans un entretien au magazine Gala. Les bébés sont en bonne santé, c’est tout ce qui compte, et j’espère pouvoir bientôt les serrer dans mes bras».

Céline reconnaît cependant qu'elle espérait, dans un premier temps, un bébé de sexe féminin: «Honnêtement, si j’avais eu le choix, c’est sûr que j’aurais aimé avoir une fille. Mais le jour où j’ai appris que j’attendais deux garçons, je n’ai pas été déçue. Ça a été une joie immense». du haut de ses 42 ans, la Québécoise se sent parfaitement d’attaque pour s’occuper de ses deux nouveau-nés. «Je déborde d’énergie, assure-t-elle. La fatigue et les hauts le cœur, c’est du passé».

«Je vais la laisser choisir les prénoms»

Quatre jours après leur naissance, les jumeaux n’ont toujours pas de prénoms. Le couple devait se décider samedi, lorsque tout s’est précipité. «Pour l’instant, il y a bébé A et bébé B, explique René Angélil dans L’illustré. Moi, j’aurais souhaité la solution «Tu choisis un prénom, je choisis le second». Mais Céline préfère qu’on s’accorde ensemble sur les deux prénoms. (…) Mais je sens que je vais lui laisser choisir les prénoms. Elle est tellement courageuse».

Celui qui est également manager de la chanteuse assure que la naissance des deux garçons ne va pas modifier leurs plans. Céline reprendra les répétitions en janvier prochain et se produira à Las Vegas dès le mois de février. En plus, un nouvel album dont «les chansons sont prêtes», sortira en mars ou en mai 2011.

Interrogé lundi soir dans une émission télévisée canadienne, René Angélil a décrit l'émotion intense qui a submergé le couple lors de l'accouchement. «Alors, samedi, à 11h11, lorsqu'ils nous ont montré le premier bébé qui pleurait, nous pleurions aussi, explique le père. C'était un moment rempli d'émotions. Même si nous ne nous parlions pas, nous pensions tous deux au temps que cette naissance avait pris. Nous sommes très chanceux d'avoir ces garçons.»

Lessentiel Online avec fab

Ton opinion