Reine Paola/Belgique – «J'étais seule et triste» pendant des années

Publié

Reine Paola/Belgique«J'étais seule et triste» pendant des années

Son couple en crise, une liaison extraconjugale qu'elle «ne regrette pas», la difficulté d'être parent: la reine Paola, mère du roi des Belges, se livre dans un documentaire.

Dans «Paola côté jardin, les confidences d'une reine», du réalisateur Nicolas Delvaulx, le couple royal raconte comment il s'est reconstruit dans les années 1980.

Dans «Paola côté jardin, les confidences d'une reine», du réalisateur Nicolas Delvaulx, le couple royal raconte comment il s'est reconstruit dans les années 1980.

AFP/John Thys

«Je n’étais pas heureuse pendant dix ans. Je ne savais pas où aller. Il y avait ce danger du divorce. De 1970 à 80, j’étais seule et triste», confie Paola, née dans une famille de la noblesse italienne il y a 84 ans.

Elle fait référence à la longue crise traversée après quelques années de mariage par le couple qu'elle forme avec Albert II, 87 ans, qui régna de 1993 à 2013.

Et si la Belgique connaissait l'existence de la baronne Sybille de Selys Longchamps -avec laquelle Albert a eu un enfant hors mariage, Delphine, née en 1968 - jamais Paola n'avait jusqu'alors évoqué publiquement ses sentiments à l'époque.

La presse lui avait prêté une relation avec un journaliste de Paris-Match, ce qu'elle reconnaît dans ce film d'une heure et demie quand on lui montre une photo.

«Je ne le ferai plus, mais je ne regrette rien»

«Je n'ai pas du tout de culpabilité», affirme Paola, «c'est la photo des moments où vraiment ça n'allait pas». Et d'ajouter: «Peut-être qu'une prochaine fois, dans une autre vie, je ne le ferai plus, mais je ne regrette rien».

Dans «Paola côté jardin, les confidences d'une reine», du réalisateur Nicolas Delvaulx, le couple royal raconte comment il s'est reconstruit dans les années 1980, les albums photo sont feuilletés en famille, et la parole est aussi donnée à Philippe pour évoquer son enfance.

«Évidemment on a été témoins en tant qu'enfants de choses difficiles», dit l'actuel roi des Belges, «on a tous beaucoup souffert».

«Mais aujourd'hui vous êtes heureux et c'est quand même une victoire, il faut le vouloir, c'est courageux», poursuit-il à l'adresse de ses parents.

«Un père assez autoritaire»

Paola, mariée à Albert à l'âge de 21 ans à l'été 1959, admet à demi-mot s'être mise en couple trop jeune. «On a eu une adolescence inachevée», confie-t-elle, «c'est dommage qu'on ne puisse pas répéter les choses».

Quant à Albert il reconnaît avoir été «un père assez autoritaire», ce dont Philippe a souffert. «J'ai eu une très mauvaise réaction je me suis un peu désintéressé de lui».

Le couple a eu trois enfants: Philippe, né en 1960 et devenu roi après l'abdication d'Albert II le 21 juillet 2013, Astrid, née en 1962, et le prince Laurent (1963).

La princesse Delphine est le quatrième enfant d'Albert, une filiation qu'il a enfin admise en 2020 (contraint par un test ADN) après l'avoir contestée en justice pendant des années.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion