Jacques Muller: «Les têtes sont guéries»
Publié

Jacques Muller: «Les têtes sont guéries»

Jacques Muller, l'entraîneur de la Jeunesse, retrouve le club qu'il a fait grandir.

La sérénité est revenue dans les têtes eschoises cette saison. Aujourd'hui, la Jeunesse se bat pour les places européennes, une bataille plus en adéquation avec le statut du club, «il reste du travail à fournir, explique Jacques Muller, les têtes semblent guéries mais il faut encore progresser sur le terrain».

On ne rectifie pas quatre années d'errements en six mois, et la phase de reconstruction n'est pas terminée. Sauf que le public reste toujours exigeant et, s'il admet l'hégémonie dudelangeoise, il espère voir son club préféré occuper les places européennes en fin d'exercice, «même dans la difficulté, le public a répondu présent, rétorque le technicien, alors, nous allons essayer de lui donner satisfaction tout en restant très réalistes».

Car Muller sait que la Jeunesse doit gagner encore en régularité, un point qu'il partage avec son ancien club, le RFCU. «C'est évidemment spécial de jouer face à un club que j'ai vu naître où j'ai encore de nombreux amis, mais il faudra faire abstraction de cela pour rester dans la course à la deuxième place».

La Jeunesse se doit en effet de faire un résultat positif à Luxembourg dimanche pour ne pas se faire distancer, mais ce n'est pas forcément le plus important pour une équipe au bonheur retrouvé. sk

Ton opinion