Au Luxembourg: «Je commençais à me lasser d’être en grandes vacances»

Publié

Au Luxembourg«Je commençais à me lasser d’être en grandes vacances»

LUXEMBOURG – Les élèves de l’International School of Luxembourg (ISL) sont rentrés ce mercredi, avec trois semaines d’avance sur leurs camarades.

par
Séverine Goffin
1 / 7
C'est déjà l'heure de la rentrée à l'International School of Luxembourg!

C'est déjà l'heure de la rentrée à l'International School of Luxembourg!

ISL
Traditionnellement, les élèves de l'ISL reprennent la classe plus tôt que les autres.

Traditionnellement, les élèves de l'ISL reprennent la classe plus tôt que les autres.

ISL
Certains étaient même bien en avance, histoire de retrouver leurs amis!

Certains étaient même bien en avance, histoire de retrouver leurs amis!

L'essentiel/sg

Vers 7h45, soit 45 minutes avant la sonnerie, les premiers élèves apparaissaient dans la cour de l’ISL à Luxembourg, hier. «Ça laisse le temps de retrouver les amis et voir quel casier m’est attribué», détaille Julia, 15 ans.

L’ISL est toujours le premier établissement scolaire à faire sa rentrée. Ses 1 350 élèves reprennent le chemin des cours mercredi et jeudi, avec près de trois semaines d’avance sur leurs camarades du public. Une situation qui n’avait pas l’air de chagriner la foule, qui échangeait des embrassades dans la cour. «Je commençais à me lasser d’être en grandes vacances», sourit Tobias, 14 ans. «On va pouvoir rencontrer les nouveaux élèves et se faire encore des amis», ajoute Victoria.

«C'est très différent d'Abu Dhabi»

L’ISL accueille en effet de nombreux enfants d’expatriés. Pour certains, c’est leur première rentrée au Luxembourg. Comme Nils, 16 ans, et Emma, 15 ans, qui n’avaient plus trop de souvenirs du Luxembourg qu’ils ont quitté il y a onze ans. «C’est très différent d’Abu Dhabi où on habitait il y a encore un mois», commentent le frère et la sœur.

Julia, elle, est «ambassadrice». Elle fait partie des élèves qui accueillent les nouveaux avec un jour d’avance pour leur faire la visite. «On l’a fait pour moi quand je suis arrivée, c’est super, ça permet de vite s’intégrer», explique l’ado. Victoria, 10 ans, Juan, et Kiki, 11 ans, viennent de quitter les petites classes de l’ISL et démarrent leurs années lycée. «C’est toute une autre partie du bâtiment à explorer, ça va être fun!».

Ton opinion

3 commentaires