Mémoires d'une stewardesse – «Je lui ai grimpé dessus pendant qu'il pilotait»

Publié

Mémoires d'une stewardesse«Je lui ai grimpé dessus pendant qu'il pilotait»

À l'occasion de la sortie aux États-Unis de son livre «Cabin Fever», une ancienne hôtesse de l'air s'est laissé aller à quelques confidences croustillantes.

Mandy Smith, 41 ans, a travaillé comme hôtesse de l'air pour la compagnie Virgin Atlantic, pendant une dizaine d'années. Une expérience plutôt mouvementée, teintée de glamour et de sexe, mais également d'épisodes moins glorieux. Aujourd'hui mariée et mère d'une fillette de 4 ans, la Britannique a écrit un livre intitulé «Cabin Fever», dans lequel elle raconte ses aventures aériennes.

À l'occasion de la sortie de son bouquin aux États-Unis, la jeune femme a accordé une longue interview au New York Post. Elle raconte notamment sa partie de jambes en l'air avec Jonathan, son ancien petit ami pilote. Alors qu'il était aux commandes d'un petit Cessna à deux places, Mandy a décidé qu'il était temps pour elle de franchir le pas et d'enfin intégrer le sulfureux «Club des 10 000», qui réunit les individus ayant eu des rapports sexuels à bord d'un avion. «J'ai décidé de saisir le moment. Je lui ai grimpé dessus pendant qu'il pilotait et je suis passée à l'acte», raconte-t-elle.

L'ex-hôtesse de l'air se souvient également d'une idylle vécue avec un milliardaire lors d'une escale à Dubai. «Nous avons passé la nuit à naviguer dans le golfe Persique, main dans la main, à manger du tartare de saumon, du homard et du caviar», confie Mandy, qui ajoute que «des Caraïbes à l'Afrique du Sud, j'avais un homme dans chaque port».

«Ma valise ressemblait à un sex-shop itinérant»

Dans son livre, la Britannique raconte également les soirées de débauche entre employés de la compagnie, où l'alcool coulait à flots et où les parties de jambes en l'air se succédaient. «Je prenais toujours quelques accessoires dingues avec moi. Ma valise ressemblait à un sex-shop itinérant», s'amuse l'ancienne hôtesse, qui se souvient également d'une folle soirée passée dans le manoir de Richard Branson, le patron de Virgin: «Je n'avais jamais vu autant de champagne de toute ma vie. Il aspergeait tout le monde avec les bouteilles ouvertes», confie-t-elle.

Mandy n'épargne pas les passagers. Elle raconte en effet que plus d'une fois, un voyageur a glissé sa main sous sa jupe quand elle était affairée à ranger les compartiments placés au-dessus des sièges. «Quand les lumières sont tamisées lors des vols de nuit, je voyais des passagers se masturber pendant que tout le monde autour d'eux dormait. Et puis, il y avait ce couple pris dans le feu de la passion qui courait cul nu dans la cabine», se souvient la Britannique, pas fâchée d'être passée à autre chose.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion