«Je n'ai rien caché, j'ai dépensé tout l'argent»

Publié

«Je n'ai rien caché, j'ai dépensé tout l'argent»

LUXEMBOURG - Mercredi, Régine Lejeune est passée à la barre alors que les enquêteurs ont essayé de chiffrer les sommes détournées.

L'avocat de Régine Lejeune (au centre), Me Philippe Schloesser (à d.), plaide aujourd'hui pour sa cliente. Il devrait pointer les négligences de la banque dans cette affaire.

L'avocat de Régine Lejeune (au centre), Me Philippe Schloesser (à d.), plaide aujourd'hui pour sa cliente. Il devrait pointer les négligences de la banque dans cette affaire.

L'essentiel

«Je regrette tout ce qui s'est passé. Je ne me rendais pas compte des sommes en jeu». Régine Lejeune a fait son mea culpa mercredi face à la présidente de la cour correctionnelle, Mylène Regenwetter. «Où est passé l'argent manquant?», s'interroge la juge.

«Je n'ai rien caché. Je vis avec ma pension et rien d'autre. J'ai tout dépensé», rétorque la prévenue du tac au tac. Selon le commissaire Yves Marson, qui déposait quelques instants plus tôt, près de 5 millions d'euros des 16 millions détournés «restent dans la nature».

Faux, selon Me Schloesser, l'avocat de la défense. «Les sommes dépensées dans les casinos et lors des voyages à l'étranger ont été largement sous-estimées», affirme-t-il. Après le témoignage de Sur Marie-Jeanne, qui avait recueilli Mme Lejeune à sa sortie de préventive, c'était au tour des parties civiles de prendre la parole.

Réclamant une somme proche de 5 millions d'euros, les avocats des parties civiles ont pointé du doigt «les négligences» de la banque, et notamment du gestionnaire des comptes qui contresignait tous les ordres de paiement.

Patrick Théry

Ton opinion