Sebastian Korda: «Je ne pouvais plus tenir ma raquette»

Publié

Sebastian Korda«Je ne pouvais plus tenir ma raquette»

Sebastian Korda a été contraint à l'abandon en quarts de finale de l'Open d'Australie, mardi, après avoir ressenti une soudaine douleur au poignet droit.

L'Américain a dû abandonner.

L'Américain a dû abandonner.

AFP

«J'ai frappé un coup droit en retour de service, en début de deuxième set, et après, par moments, je ne pouvais plus tenir la raquette», a raconté l'Américain, fils de l'ex-champion tchèque Petr Korda. Il était mené 7-6 (7/5), 6-2, 3-0 quand il a jeté l'éponge en ayant laissé filer les sept derniers jeux.

«J'avais eu une alerte à Adélaïde (NDLR: avant l'Open d'Australie), mais c'était passé. Et je n'ai eu aucun problème durant le tournoi jusque-là. Jusqu'à ce coup mal frappé en retour. Ça a commencé et ça n'a fait qu'empirer», a-t-il ajouté. Korda ne savait pas ce qui a provoqué cette douleur et devait «voir un médecin» dans la foulée pour en savoir plus. Mais il a souligné n'avoir «jamais eu de blessure au poignet», excluant un pépin chronique.

À 22 ans, il jouait, à Melbourne, son premier quart de finale de Majeur et, malgré cet abandon, il a affirmé avoir «plus de positif que de négatif» à retirer de ce tournoi. «J'ai très bien joué et probablement qu'aucun joueur ne souhaitait m'affronter maintenant. Je croyais vraiment en moi», a-t-il souligné.

Dans son parcours australien, il a notamment battu le double finaliste sortant Daniil Medvedev en trois sets et le N°11 mondial, Hubert Hurkacz, au terme d'un super tie break où il a été très fort mentalement. «Je vais poursuivre, la tête haute, et continuer de travailler», a-t-il conclu.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire