Caroline Receveur: «Je ne ressens pas l'envie viscérale d'avoir un enfant»

Publié

Caroline Receveur«Je ne ressens pas l'envie viscérale d'avoir un enfant»

L'influenceuse lorraine a confié à ses 4,8 millions d'abonnés les raisons pour lesquelles elle ne mettait pas de deuxième bébé en route.

Caroline Receveur s'est confiée franchement.

Caroline Receveur s'est confiée franchement.

Instagram

Caroline Receveur est l'heureuse maman d'un petit Marlon, qui fêtera ses 4 ans le 6 juillet prochain. Forcément aujourd'hui lui parviennent des questions concernant l'agrandissement de la famille qu'elle forme avec Hugo Philip depuis un peu plus de 5 ans. Des interrogations auxquelles la native d'Épinal et fille d'un ex-footballeur du FC Metz, a répondu franchement lors d'une session questions/réponses avec ses 4,8 millions d'abonnés sur Instagram.

Marlon va avoir 4 ans.

Marlon va avoir 4 ans.

Instagram

«Ce n'est pas prévu au programme pour plein de raisons», a-t-elle indiqué. D'abord parce qu'elle est «très fusionnelle» avec son petit garçon et parce qu'ils commence[nt] seulement à trouver un équilibre vie famile, pro, perso depuis un an (...) On ne veut pas gâcher cette stabilité qui n'est pas évidente à maintenir».

«Je n'ai pas appris à canaliser mes angoisses»

Il y a des raisons également professionnelles: «Nous avons fait le choix de nous donner à 1000% dans nos marques Cruel Pancake (vêtements streetwear) et Cosmic Goddess (café) en faisant des choix risqués mais décisifs pour notre avenir», explique celle qui a été serveuse dans une boîte de nuit de Metz avant de participer à «Secret Story». «On ne peut pas prendre le risque de caler une grossesse et un nouveau-né par-dessus et bacler soit nos business soit l'éducation du deuxième». Le couple a quitté Paris en 2020 et s'est installé à Dubaï, comme la quasi-totailté des influenceurs français.

Les deux tourtereaux sont en couple depuis décembre 2016.

Les deux tourtereaux sont en couple depuis décembre 2016.

Instagram

Et puis il y a des raisons très personnelles: «Je n'ai pas appris à canaliser mes angoisses pour avoir la force d'en affronter de nouvelles avec un nourrisson», confie-t-elle. «Je ne ressens pas l'envie viscérale d'avoir un enfant actuellement». Et de conclure que le fait que «Marlon soit fils unique, soit trop éloigné en âge du deuxième ou mon horloge biologique (elle aura 35 ans en novembre, ndlr) ne sont pas de bonnes raisons pour moi de faire un enfant à tout prix».

(mc)

Ton opinion

3 commentaires