Covid au Luxembourg – «Je préfère prendre congé plutôt que payer un test»
Publié

Covid au Luxembourg«Je préfère prendre congé plutôt que payer un test»

LUXEMBOURG - L’introduction du CovidCheck en entreprise avait incité certains salariés à privilégier la solution des jours de congé. À l’instar de Maria, qui raconte.

«J’économise 225 euros si je fais le test antigénique certifié à 15 euros de la Ville de Luxembourg à la place du Théâtre, et même 375 euros si je l’accomplis en pharmacie, à 25 euros pièce», calcule Maria.

«J’économise 225 euros si je fais le test antigénique certifié à 15 euros de la Ville de Luxembourg à la place du Théâtre, et même 375 euros si je l’accomplis en pharmacie, à 25 euros pièce», calcule Maria.

AFP

Depuis le 15 janvier, Maria* s’est octroyé neuf jours de congé. Ni vaccinée, ni rétablie, la trentenaire, active dans le secteur immobilier depuis 2012, avait choisi de biaiser en douceur le CovidCheck devenu obligatoire en entreprise (lire en encadré). «En accord avec mon patron, j’ai pris congé la première semaine d’application du CovidCheck en entreprise, histoire de jauger la situation et de m’organiser pour la suite, ainsi que tous les mardis et jeudis jusqu’au 28 février», explique la seule non vaccinée dans une équipe de cinq salariés. Soit quinze jours au total, «sur les 22,5 qu’il me restait à écouler de 2021».

Ainsi, cette Française résidente au Luxembourg a préféré «dilapider» ses jours de congé que de satisfaire à l’obligation quotidienne du test. «J’économise 225 euros si je fais le test antigénique certifié à 15 euros de la Ville de Luxembourg à la place du Théâtre, et même 375 euros si je l’accomplis en pharmacie, à 25 euros pièce», calcule Maria. Pas question, de test PCR, «beaucoup trop cher (60 euros), et avec un temps d’attente parfois d’un jour et demi avant d’avoir le résultat». En outre, dans son cas, «le télétravail n’est pas envisageable, car le patron ne le souhaite pas».

«Davantage à l'aise avec le Novavax»

La situation a-t-elle amené Maria à infléchir sa position stricte sur le vaccin anti-Covid? «Mon patron m’incite à me faire vacciner, mais je ne le ferai pas avec les vaccins ARN actuels», dit la secrétaire. «Je ne connais pas cette technique et je n’ai pas confiance. Dans le doute, je préfère m’abstenir». Pas foncièrement antivaccin, «j’en ai déjà fait pour me rendre en vacances» -, Maria affirme qu’elle «sera plus encline à basculer vers le nouveau vaccin qui arrive, plus traditionnel, le Novavax».

Dont le Luxembourg a commandé 30 000 doses, attendues pour la fin du mois. Et si les choses venaient à se resserrer encore un peu plus pour elle, la trentenaire avoue qu’«en ultime recours, elle chercherait à fréquenter des personnes ayant le Covid afin d’attraper la maladie. C’est une situation à laquelle on nous pousse. Or, le Covid n’est pas quelque chose d’anodin…», conclut Maria, qui avoue «avoir la chance de pouvoir combiner un bon salaire et pas d’enfant à charge».

*Prénom d’emprunt

(Jean-François Colin/L'essentiel)

Un CovidCheck «optionnel»

Le Luxembourg va alléger plusieurs mesures anti-Covid, comme annoncé vendredi par le Premier ministre et la ministre de la Santé. Le choix sera désormais laissé aux entreprises entre «mesures de distanciation» et «CovidCheck 3G».

Ton opinion