M83 – «Je rêve de travailler avec David Lynch»
Publié

M83«Je rêve de travailler avec David Lynch»

ESCH-BELVAL - Le Français triomphe aux États-Unis. Son univers onirique, entre rock et électro, est fascinant et addictif. Il est de passage à la Rockhal ce jeudi.

L'essentiel: D'Antibes à Los Angeles, de l'eau a coulé sous les ponts en dix ans...

Anthony Gonzalez (M83): Oui, c'est extraordinaire. Ça a évolué dans le bon sens, et l'accueil est meilleur à chaque album. Je ne m'attendais d'ailleurs pas à un tel succès. Parfois, les tournées sont fatigantes, mais je suis conscient d'être chanceux.


Comment se passe cette nouvelle vie californienne?

Très bien, je suis très heureux là-bas, Los Angeles est une ville parfaite pour moi. Il y a plein d'opportunités dans le domaine de la musique. C'est riche culturellement, et on peut vite s'évader, le désert et la mer ne sont jamais loin. Il y a un côté rêve américain, j'y pensais depuis longtemps et je me suis un peu décidé sur un coup de tête.

Votre musique est cinématographique. Aspirez-vous à composer des bandes originales?

Oui, c'est vrai qu'elle s'y prête, et j'ai vraiment envie de me tourner vers ça. Je vais tout faire pour y parvenir le plus tôt possible. C'est mon but aujourd'hui.

Avec quels réalisateurs rêveriez-vous de travailler?

Il y en aurait beaucoup! J'aurais envie de dire Terrence Malick, Todd Haynes ou David Lynch, mais la liste serait trop longue...

Vous chantez davantage sur le dernier album. Un besoin?

J'ai toujours aimé chanter, mais auparavant la timidité me freinait un peu. Mais je fais des tournées depuis dix ans maintenant, j'ai davantage envie de prendre des risques. Et on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même!

Zola Jesus pose aussi sa voix. Comment s'est fait ce choix?

Je l'ai rencontrée à Los Angeles, et j'ai accroché tout de suite, nous avons beaucoup de points communs. C'est une artiste que j'admire beaucoup.

Vous triomphez aux États-Unis et le public français vous connaît peu. Comment vivez-vous le fait de ne pas être prophète en votre pays?

Ça me rend triste en fait, mais les choses changent. On a rempli l'Olympia il y a peu. J'ai confiance pour que l'on rattrape le retard par rapport aux États-Unis.

Recueilli par Cédric Botzung

M83, jeudi soir, à la Rockhal, 20h30. Entrée: 26/28 euros.

Ton opinion