Basket au Luxembourg: «Je reviens au Luxembourg pour préparer mon avenir»
Publié

Basket au Luxembourg«Je reviens au Luxembourg pour préparer mon avenir»

À 27 ans, Thomas Grün a décidé de quitter Trèves et le monde pro pour lancer une nouvelle carrière et jouer à Esch.

par
Tom Vergez

Jeff Lahr

- L'essentiel: Pourquoi avoir décidé de quitter Trèves, où vous jouez depuis 6 ans en D2 allemande?

Thomas Grün: Penser au futur, ça fait partie de la vie d'adulte. J'ai bien gagné ma vie en jouant au basket, mais ça ne durera pas pour toujours, alors pour financer le reste de ma vie, il faut commencer à travailler. Ça n'est pas du tout une décision sportive, j'aurais pu rester à Trèves.

- Quel sera votre nouveau métier?

J'ai quelques pistes, rien de sûr, mais ça se fera dans les prochains mois. J'aimerais rester dans le sport, je suis des études par correspondance sur le sujet depuis trois ans.

- Que retenez-vous de votre carrière professionnelle?

J'ai rencontré des gens qui resteront mes amis pour le reste de ma vie, j'ai vécu beaucoup d'émotions que je n'oublierai jamais et je n'ai aucun regret. Mais j'ai quitté le Luxembourg à 16 ans et j'ai aussi envie d'être plus près de ma famille. C'est pour ça que j'ai choisi Esch.

- Quelle part de votre vie occupera le basket?

Je suis amoureux de ce sport alors je ne peux pas passer de 100 à 0 d'un coup. Je recherche simplement un équilibre plus sain avec ma vie privée.

- Avez-vous parlé de votre décision avec Ken Diederich, le sélectionneur de l'équipe nationale dont vous êtes capitaine?

On s'est parlé cinq minutes au téléphone, mais c'était simplement pour l'informer. Ma décision était prise. C'est un choix que je prends pour moi.

Ton opinion

0 commentaires