Election en France – «Je souhaite devenir votre président»
Publié

Élection en France«Je souhaite devenir votre président»

Les Français votaient ce dimanche pour le premier tour de l'élection présidentielle. Les images et les dernières infos à suivre en direct sur notre site.

French centrist presidential candidate Emmanuel Macron waves before addressing his supporters at his election day headquarters in Paris , Sunday April 23, 2017. Macron and far-right populist Marine Le Pen advanced Sunday to a runoff in France's presidential election, remaking the country's political system and setting up a showdown over its participation in the European Union. (AP Photo/Christophe Ena)

French centrist presidential candidate Emmanuel Macron waves before addressing his supporters at his election day headquarters in Paris , Sunday April 23, 2017. Macron and far-right populist Marine Le Pen advanced Sunday to a runoff in France's presidential election, remaking the country's political system and setting up a showdown over its participation in the European Union. (AP Photo/Christophe Ena)

Christophe ena

23h33
Merci d'avoir suivi notre live. Bonne nuit!

22h50
Le porte-parole de Merkel souhaite «bonne chance» à Macron.

22h45
Les résultats commencent à tomber, département par département.
Dans la Meuse, Le Pen arrive en tête avec 32,32% des voix, devant Macron, 19,35%, Fillon 18,02% et Mélenchon 14,97%.
Dans les Vosges, Le Pen 29,12%, Macron 19,87%, Fillon 18,03%, Mélenchon 16,64%.

22h15
Emmanuel Macron: «En une année, nous avons changé le visage de la politique française».
«Je souhaite devenir votre président, le président de tout le peuple français, le président des patriotes face à la menace des nationalistes».

22h
Mélenchon: «Nous pouvons être fiers de ce que nous avons entrepris et réalisé».
«Chacun d'entre vous sait en conscience quel est son devoir».

21h50
Woerth: «Ce n'est pas la droite qui a perdu, c'est Fillon»

21h32
Les deux candidats d'extrême-gauche, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou, ne voteront pas pour Emmanuel Macron. La candidate de Lutte Ouvrière a appelé sur Twitter à «rejeter le vote pour Marine Le Pen», avant d'ajouter qu'au deuxième tour, pour sa part, elle votera blanc. De même, le candidat du NPA estime que Macron n'est «pas un rempart contre le FN». «Pour faire reculer durablement ce péril, il n'y a pas d'autre solution que de reprendre la rue».

21h25
Mélenchon ne reconnaît pas sa défaite.

21h15
Marine Le Pen: «La première étape est franchie, ce résultat est historique»

21h10
Hollande a appelé Macron «pour le féliciter» dès 20h15 selon l'Élysée.

20h55
Alain Juppé apporte son soutien à Macron.

20h50
Beaucoup de ténors de la droite estiment avoir payé le prix des affaires. Et les petits malins ont multiplié les allusions au penelopegate ce dimanche.

20h45
François Fillon: «Je ne le fais pas de gaieté de cœur (...) Je voterai en faveur d'Emmanuel Macron».

20h25
«On tourne clairement aujourd'hui une page de la vie politique française», a confié Emmanuel Macron à l'AFP. «Les Français ont exprimé leur désir de renouvellement. Notre logique est désormais celle du rassemblement que nous poursuivrons jusqu'aux élections législatives», a-t-il poursuivi.

20h22
Les derniers sondages ne s'étaient finalement guère trompés. En outre, en cas de duel, Macron-Le Pen, ils voient une victoire de l'ancien ministre de l'Économie avec 61% des voix.

Les sondages de la Présidentielle 2017Create line charts

20h20
Le Premier ministre Bernard Cazeneuve appelle solennellement à voter pour Emmanuel Macron pour battre le FN.

20h15
Christian Estrosi, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Pierre Raffarin, figures de la droite française, appellent eux aussi à voter Macron.

20h10
Benoît Hamon (PS): «J'appelle à battre le FN en votant pour Emmanuel Macron».

20h05
C'est la première fois que la droite n'est pas représentée au deuxième tour de l'élection présidentielle française dans l'histoire de la Ve République et la deuxième fois que le FN se qualifie après Jean-Marie Le Pen en 2002.

20h
Selon les premières estimations officielles en France, Macron arrive en tête avec 23,7%, devant Le Pen 21,7%, 19,5% pour Fillon et Mélenchon.

6,5% des voix pour Benoit Hamon, 5% Dupont-Aignan, 1,3% pour Lassalle, 1,1% pour Poutou, 0,8% pour Asselineau, 0,6% pour Arthaud, 0,1% pour Cheminade.

19h55
Selon la RTBF: 23% pour Macron, 22,5% pour Le Pen, 20% pour Fillon et 19% pour Mélenchon.

19h20
La RTBF indique que si la première place semble acquise pour Emmanuel Macron (24%), la 2e place est encore à prendre, Le Pen, Mélenchon et Fillon restent «dans un mouchoir de poche», entre 18 et 20%.

19h
Les bureaux de vote sont fermés partout en France depuis 19h, sauf dans les grandes villes où ils fermeront à 20h.

18h45
Selon des estimations de plusieurs instituts de sondage réalisés à 18h, Macron serait en tête avec 24,25%, devant Le Pen 20%, Mélenchon 20% et Fillon 18%.

18h35
Au Luxembourg comme dans les bureaux de vote à l'étranger, il manquait les affiches de Marine Le Pen, faute d'avoir été fournies dans les délais légaux, selon le gouvernement. «Les affiches sont imprimées par les candidats eux-mêmes et il leur revient de les déposer auprès de la commission électorale avant la date limite», dans ce cas le lundi 10 avril, a-t-on expliqué au ministère des Affaires étrangères.

18h20
Selon nos confrères du Républicain lorrain, à 17h, la participation en Moselle (65,72%) était quasiment la même qu'en 2012 (65,97%). En Meurthe-et-Moselle, elle était en baisse (67,56% contre 69,3%).

18h10
Toujours à prendre avec des pincettes: selon un sondage non officiel obtenu par la RTBF: Macron en tête, Le Pen, Mélenchon et Fillon dans un mouchoir de poche.

«Notre information est fiable. Ce ne sont pas des attrape-nigauds qui ont été balancés et que nous reprendrions comme cela. Il y a plusieurs instituts de sondage. Il y a des estimations, des enquêtes de sortie des urnes, des enquêtes sur Internet qui nous donnent ces éléments», explique Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l'information de la RTBF.

18h
Les Français du Luxembourg ont voté mais également tous les Français de l'étranger. À Montréal, samedi, un seul lieu de vote pour 58 000 électeurs et une file impressionnante.

17h50
Donald Trump n'a pas pu s'empêcher de tweeter: il suit de près les résultats de l'élection.

17h10
L'abstention devrait tourner entre 19 et 22%, selon des estimations de plusieurs instituts.

17h
69,42% de participation à 17h, en baisse d'un point par rapport à 2012 (70,59%) mais l'un des meilleurs depuis 40 ans.

16h45
Les 66 546 bureaux de vote de métropole resteront ouverts jusqu'à 19h, une heure de plus que lors des présidentielles précédentes, et 20h dans les grandes villes. Cet horaire plus tardif rend incertaine, en cas de résultats serrés, la traditionnelle image télévisée affichée à 20h tapantes des deux finalistes. Tout chiffre est donc à prendre avec prudence, surtout quand on sait que quatre candidats se tiennent dans un mouchoir de poche.

Les sondages de la Présidentielle 2017Create line charts

16h30
Un sondage non officiel sorti des urnes publié par la RTBF, donne Macron en tête avec 24%, devant Le Pen 22%, Fillon 20,5% et Mélenchon 18%.

12h15
Le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a voté dimanche à Paris peu après midi.

12h
Le taux de participation atteignait 28,54% dimanche à midi en métropole, pour le premier tour de l'élection présidentielle, selon le ministère de l'Intérieur, quasiment stable par rapport au premier tour de 2012 (28,29%). Le taux de participation final avait été de 79,48% au premier tour de 2012.

11h50
Après avoir patienté pendant quelques minutes dans la file d'attente, François Fillon a glissé un bulletin dans l'urne à la mairie du VIIe arrondissement. Celle-ci avait été placée sous haute protection, dans un contexte de menace terroriste pesant également sur les candidats.

11h
La candidate du Front national Marine Le Pen a voté dimanche à 11h dans son fief de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), une demi-heure après une brève manifestation de militantes Femen.

10h30
Le candidat du mouvement En Marche! Emmanuel Macron a voté dimanche matin au Touquet (Pas-de-Calais), où il possède une résidence secondaire et a été accueilli par des soutiens enthousiastes.

(L'essentiel)

Ton opinion