Shannen Doherty – «Je suis une survivante du cancer»
Publié

Shannen Doherty«Je suis une survivante du cancer»

À cause de sa maladie, Shannen Doherty a hésité à reprendre son rôle dans le reboot de «Beverly Hills 90210».

Shannen Doherty, qui revient dans «Beverly Hills BH 90210», est de plus en plus sensible aux critiques négatives.

Shannen Doherty, qui revient dans «Beverly Hills BH 90210», est de plus en plus sensible aux critiques négatives.

AFP

Éternelle «bad girl» dans «Beverly Hills 90210», diffusé de 1990 à 2000, sous les traits de Brenda, Shannen Doherty est de retour dans les six épisodes du reboot de la série à voir dès le mercredi 29 juillet 2020 sur TF1. L’actrice américaine de 49 ans s’est confiée en exclusivité, dans une rare interview.

Ce retour de «Beverly Hills: BH90210» a pris des années à s’organiser car vous avez longtemps refusé d’y participer. Pourquoi?

Je me bats toujours contre le cancer et je n’avais pas l’énergie pour me retrouver devant des caméras. Ma lutte contre la maladie est vraiment l’équivalent des montagnes russes avec des hauts et des bas. Entre la chimiothérapie et les radiations, mon corps était fatigué en permanence. Je pensais que je n’aurais jamais la force de travailler à nouveau 12 heures par jour pour un tournage. Mais je suis une survivante du cancer du sein et je refuse d’abandonner, même si chaque rémission peut être de courte durée.

Qu’est-ce qui vous a fait changer d’avis?

J’ai accepté pour la mémoire de Luke Perry. Son rôle de Dylan était tellement important dans le feuilleton. Sa disparition m’a fait comprendre l’importance de vivre dans l’instant présent. Tori Spelling et Jennie Garth sont venues plusieurs fois à la maison me voir pour m’expliquer l’idée de ces épisodes qui mélangent réalité et fiction, puisque chacun de nous incarne une version un peu surréaliste de sa propre personne. Au final, j’ai dit oui pour honorer Luke et parce que je ne voulais pas empêcher les fans de cette série culte des années 1990 d’avoir cette chance d’être nostalgique le temps de quelques heures de TV.

Quel est votre partenaire de la série dont vous êtes la plus proche?

Brian Austin Green. Nous avons le même sens de l’humour noir et on se comprend sans avoir à se parler. Il faut dire que Brian et moi sommes restés en contact au fil des années et on s’appelait régulièrement pour se donner des nouvelles.

Quelle a été votre réaction lorsque vous avez repris le chemin des plateaux de cette série culte?

C’était surréaliste de se retrouver dans les décors du Peach Pit, ce restaurant que l’on a tellement vu dans les épisodes au fil des saisons. L’endroit est tellement culte qu’un lieu éphémère a été créé à Los Angeles en 2019 pour que nos fans puissent avoir l’impression d’être dans la série.

Pendant des années, vous avez eu l’image de la «bad girl» d’Hollywood. Comment avez-vous surmonté cela?

Tellement de gens ont été méchants et horribles avec moi que je n’avais qu’une envie: disparaître de ce métier pour me faire oublier. À l’instant où j’ai donné mon accord pour ces épisodes, j’ai commencé à lire sur internet que la sorcière était de retour. J’ai paniqué et voulu faire marche arrière. Je suis trop vulnérable depuis mon cancer pour accepter d’être jetée aux loups.

(L'essentiel/Henry Arnaud, Los Angeles)

Ton opinion