Le pape François – «Je voudrais une Eglise pauvre, pour les pauvres»

Publié

Le pape François«Je voudrais une Église pauvre, pour les pauvres»

Le pape François a exprimé ses souhaits à l'occasion d'une rencontre, samedi, au Vatican avec les journalistes.

Le nouveau pape a indiqué avait auparavant expliqué pourquoi il avait choisi de s'appeler François, en référence à Saint François d'Assise, le saint des pauvres. «François est le nom de la paix, et c'est ainsi que ce nom est venu dans mon cœur», a-t-il notamment raconté.

«Durant l'élection, j'étais à côté de l'archevêque de Sao Paulo Claudio Hummes, un grand ami (...) Quand les choses sont devenues dangereuses, il m'a réconforté. Quand les votes (en ma faveur NDLR) ont atteint les deux tiers, il m'a serré dans ses bras et embrassé et m'a dit: ‘Et n'oublie pas les pauvres!’». «Immédiatement, en relation avec les pauvres, j'ai pensé à François d'Assise, aux guerres (...) l'homme de la pauvreté, l'homme de la paix». «Comme je voudrais une Église pauvre, pour les pauvres».

Visite à Benoit XVI

Le pape François rendra visite à Benoît XVI le samedi 23 mars à Castel Gandolfo, la résidence d'été des papes près de Rome, où le pape émérite réside depuis sa démission le 28 février, a annoncé samedi le Vatican dans un communiqué. Le pape argentin quittera le Vatican en hélicoptère à midi et devrait arriver vers 12h15 à Castel Gandolfo, où un déjeuner est prévu avec son prédécesseur, a précisé le Vatican.

Le pape François a déjà rendu hommage à plusieurs reprises au pape émérite Benoît XVI, auquel il a téléphoné le soir même de son élection mercredi. Dès sa première apparition mercredi soir sur le balcon de la basilique Saint-Pierre, il avait salué son prédécesseur. «Merci! Et tout d'abord, je voudrais prier pour notre évêque émérite, Benoît XVI. Prions tous ensemble pour lui afin que le Seigneur le bénisse et la Vierge le protège», avait-il lancé à la foule qui l'acclamait. Vendredi, à l'occasion d'une rencontre avec les cardinaux, il a rappelé la «bonté» et la «douceur» de son prédécesseur, dont il a salué la démission en parlant d'«un geste courageux et humble».

Benoît XVI, 85 ans, qui ne se sentait plus à même d'assumer le poids de sa charge et de répondre aux défis d'un monde en rapide mutation, avait annoncé sa démission le 11 février à la surprise générale. Depuis qu'il a quitté le Vatican le 28 février, il réside à Castel Gandolfo, située à une trentaine de kilomètres de Rome. Lorsqu'il rentrera au Vatican fin avril, il s'installera dans un ancien monastère niché dans les jardins, où il pourra croiser peut-être son successeur et voisin.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion