Annonce aux Etats-Unis – Jeb Bush dans la course à la Maison-Blanche
Publié

Annonce aux États-UnisJeb Bush dans la course à la Maison-Blanche

Le petit frère et fils de deux anciens présidents a annoncé mardi la première étape de sa candidature à la présidentielle de 2016. Il est le premier républicain à se lancer.

Jeb Bush se présente comme un républicain pragmatique, notamment sur le thème de l'immigration.

Jeb Bush se présente comme un républicain pragmatique, notamment sur le thème de l'immigration.

AFP

«J'ai décidé d'explorer activement la possibilité d'être candidat à la présidence des États-Unis», a annoncé Jeb Bush mardi dans un message sur Facebook, ce qui correspond traditionnellement à la première étape d'une candidature aux primaires. «En janvier, je prévois aussi d'établir un "Leadership PAC" pour m'aider à engager la conversation avec les citoyens à travers les États-Unis pour discuter des défis les plus importants auxquels notre pays est confronté», écrit Jeb Bush. Un comité «Leadership PAC» permet de lever des fonds et financer les déplacements d'un homme politique.

Jeb Bush est le frère cadet de l'ancien président George W. Bush (2001-2009) et le fils de George H. W. Bush (1989-1993). Il a été gouverneur de l'État de Floride de 1999 à 2007, et dirige actuellement une fondation de réforme du système éducatif. Dans ses discours, il se présente comme un républicain pragmatique, notamment sur le thème de l'immigration, où il s'oppose à l'aile dure du parti républicain, hostile aux régularisations de sans-papiers.

Depuis des mois, il disait ouvertement réfléchir à se lancer dans la course des primaires républicaines, qui commenceront au début de l'année 2016, en vue de la présidentielle de novembre 2016. Mais contrairement aux primaires démocrates, où Hillary Clinton est à ce stade favorite, le champ est grand ouvert côté républicain. Plus d'une dizaine de candidats sérieux envisagent de se présenter, notamment le gouverneur du New Jersey Chris Christie, l'ancien gouverneur Mike Huckabee, et les sénateurs Rand Paul, Ted Cruz et Marco Rubio.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion