Musique – John Newman de retour, plus en forme que jamais
Publié

MusiqueJohn Newman de retour, plus en forme que jamais

Le chanteur britannique vient de publier un single. Le premier en solo depuis qu’il avait pris une pause en 2020 pour soigner ses troubles mentaux.

John Newman est un nouvel homme. Après une pause musicale, annoncée en juin 2020, et après avoir rompu son contrat avec sa maison de disques et son management, le chanteur britannique de 31 ans s’est retapé. Celui qui a été opéré pour des tumeurs au cerveau a vaincu ses troubles mentaux caractérisés par de l’anxiété et une dépression. Symbole de ce renouveau, il a sorti le single «Waiting For A Lifetime», vendredi 14 janvier 2022.

«Lorsque l’opportunité de courir le monde m’a été retirée (ndlr: à cause de la pandémie), j’ai réalisé que j’étais dans un état misérable. Je n’étais pas heureux de la manière dont ma carrière était menée», s’est souvenu le chanteur pour «NME» en précisant que boire du champagne gratuitement et faire des photos sur les tapis rouges n’était pas sa vision du succès. Le fait de se sentir coincé par son label lui a fait prendre conscience qu’il fallait tirer la sonnette d’alarme. «Je ne pouvais pas sortir de musique et je n’y étais pour rien là-dedans. Je n’avais donc rien d’autre à faire que de me concentrer sur ma santé mentale, de me sortir de mon état dépressif et même parfois suicidaire. Créer de la musique juste pour moi-même m’a vraiment aidé. Parfois, je ne chantais même pas sur certains morceaux. Je produisais simplement de longues parties instrumentales de dance music qui me faisaient me sentir bien. Ce devrait être l’unique but de la musique», a-t-il estimé dans le magazine spécialisé.

Grâce à «Waiting For A Lifetime», Newman a pu faire les choses comme il l’entendait et sans pression. «J’ai fait exactement ce que j’avais l’intention de faire quand j’étais gamin, avant tout le faste et le glamour qui accompagnent le succès», a-t-il détaillé, évoquant le fait qu’il s’était «reconnecté» avec l’ado en lui. Comme à ses débuts, il s’est en effet remis à produire des sons orientés dance dans sa chambre sur son ordinateur. «Sans hésitation, ce single est en le parfait exemple. Et si les gens ne l’aiment pas, ils peuvent toujours aller écouter mes vieux trucs de soul sur Spotify», a-t-il conclu.

(L'essentiel/fec)

Ton opinion