Brexit – Johnson essuie un revers à la chambre des Lords

Publié

BrexitJohnson essuie un revers à la chambre des Lords

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a essuyé lundi soir, un revers, face à sa volonté de pouvoir s'affranchir de certains aspects de l'accord de Brexit.

À l'issue d'une série de votes, les Lords ont sévèrement décidé d'expurger d'un projet de loi du gouvernement conservateur.

À l'issue d'une série de votes, les Lords ont sévèrement décidé d'expurger d'un projet de loi du gouvernement conservateur.

AFP

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a essuyé lundi soir, un revers, à la Chambre haute du Parlement face à sa volonté de pouvoir s'affranchir de certains aspects de l'accord de Brexit, au début d'une nouvelle semaine cruciale de négociations avec Bruxelles, sur leurs futures relations commerciales. À l'issue d'une série de votes, les Lords ont sévèrement décidé d'expurger d'un projet de loi du gouvernement conservateur les dispositions qui lui permettraient de passer outre certains de ses engagements notamment quant aux protocole nord-irlandais conclu avec l'UE.

Il s'agissait de l'un des sujets les plus épineux lors des négociations, il y a un an, pour trouver une solution qui évite le retour d'une frontière physique entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande, qui fait partie des 27. À peine les Lords ont-ils voté lundi soir qu'un porte-parole du gouvernement a annoncé que celui-ci réintroduirait les clauses écartées lorsque le texte reviendra devant les députés à la Chambre des communes, où Boris Johnson dispose d'une très large majorité.

Ces clauses représentent «un filet de sécurité juridique pour protéger l'intégrité» du marché intérieur entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord, ainsi que le processus de paix qui a mis fin à trois décennies de violences en 1998, a souligné le porte-parole, dans un communiqué.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion