K's Choice – «Jouer à l'Atelier c'est comme jouer en Belgique»

Publié

K's Choice«Jouer à l'Atelier c'est comme jouer en Belgique»

Séparé et ensuite reformé pour l'album «Echo Mountain», K's Choice s'épanche sur son amour de la scène.

Porté par l'amour du public, K's Choice est encore loin de vouloir raccrocher les gants.

Porté par l'amour du public, K's Choice est encore loin de vouloir raccrocher les gants.

L'essentiel: Vos concerts à l'Atelier ont toujours été de vrais moments de partage avec le public. Comment les vit-on côté scène?

Gert: Pour une raison que j'ignore, jouer à l'Atelier est toujours un moment particulier. C'est comme jouer chez nous, en Belgique. Le public est vraiment présent.

Et fidèle...

Oui, tout à fait. Je me rappelle que lors de la tournée pour «Cocoon Crash», l'Atelier avait sorti un flyer sans mentionner notre nom, mais avait juste marqué «They're Back» en reprenant la typo qui était sur la pochette de l'album. La salle était pleine. Ça nous a prouvé que nous avions marqué les esprits.

C'est justement pour répéter cet échange que vous continuez à sortir des disques...

Oui, c'est sur le côté «live» que nous mettons l'accent.

Echo Mountain», un nouveau départ ou le prolongement d'une belle histoire?

Sarah et moi avons l'impression d'être un nouveau groupe. On s'est réinventés après nos escapades en solo. Je tiens à préciser que l'idée de projet en solo nous est venue dans les couloirs de l'Atelier, après un concert!

Selon vous, peut-on devenir accro à l'amour du public?

Oh que oui (rires), même si j'avoue qu'aujourd'hui, je suis accro à ma famille.

Ton opinion