Synyster Gates – «Jouer avec Metallica est un immense honneur!»
Publié

Synyster Gates«Jouer avec Metallica est un immense honneur!»

ESCH-BELVAL - Considéré comme l'un des meilleurs en activité, le guitariste soliste d’Avenged Sevenfold s'est confié à «L'essentiel», juste avant son show, mercredi, à la Rockhal.

Le groupe de heavy metal californien Avenged Sevenfold était mercredi soir à la Rockhal.

Le groupe de heavy metal californien Avenged Sevenfold était mercredi soir à la Rockhal.

L'essentiel/Tom di Maggio

L’essentiel: L’album «The Stage» est sorti en octobre dernier. Qu’est-ce que cela fait d’être de retour?

Synyster Gates (guitariste d’Avenged Sevenfold): Ça fait du bien! Il nous a fallu du temps pour écrire cet album, il y a eu quelques changements, mais ça y est, c’est fait! La plupart du temps, on a presque envie de mourir à la fin du processus, car on écrit des chansons jusqu’à l’overdose.

Le groupe a coproduit l’album, avec le producteur Joe Barresi. Comment s’est passée la collaboration?

Nous sommes vraiment des maniaques du contrôle. Nous avons un super home studio, et nous avons fait les arrangements de cordes, les orchestrations, les harmonies. Et nous aimons produire nous-mêmes. Mais Joe nous a également beaucoup apporté.

Vous avez accueilli un nouveau batteur, Brooks Wackerman, en 2015. Il fait partie de la famille aujourd’hui?

Oh oui! C’est un mec cool, altruiste, et perfectionniste, et surtout l’un des types les plus drôles que je connaisse. Après la mort de notre guitariste historique, nous avons fait un test avec Brooks, et il nous a impressionnés. En tournée, il joue chaque soir un solo dingue, et toujours différent.

Avenged Sevenfold a connu de nombreux musiciens depuis le début. Comment intègre-t-on un nouveau membre?

Johnny Christ, le bassiste, est comme un membre original à mes yeux. C’est un musicien de génie. La perte de Jimmy (NDLR: The Rev, le batteur historique) a été très difficile. Aujourd’hui, nous sommes heureux d’avoir Brooks avec nous. C’est différent à chaque fois.

Vous êtes de retour en Europe. Un pays par jour, comment gérez-vous ça?

Zacky (NDLR: le guitariste rythmique) et moi avons fait un tour à Luxembourg, c’était vraiment sympa. Mais en général, nous sommes très occupés. Mardi soir, nous étions à Lille, en France, nous sommes sortis et c’est devenue une de nos villes favorites. Le vin français et la bière belge, la bonne combinaison!

Comment se passe la tournée jusqu’à présent?

C’est incroyable. Des shows fabuleux, des villes où nous n’étions encore jamais venus jouer. Et jouer les nouveaux morceaux nous motive beaucoup.

En avril, vous repartez aux États-Unis pour le WorldWired Tour avec Metallica, Volbeat et Gojira. Un all-star game pour les fans de metal?

Oui, c’est un rêve qui devient réalité! Nous sommes devenus amis avec Metallica après un show à Berlin en 2006. Ils nous ont tellement inspirés. Jouer avec eux est un immense honneur. La première fois, c’était à Minnesotta, c’était l’un des premiers shows de Brooks.

Vous avez une formation de guitariste jazz et classique. Est-ce le meilleur moyen pour arriver où vous êtes aujourd’hui?

Il existe tellement de chemins pour y arriver. J’y ai appris beaucoup, mais c’est difficile de dire ce qui est le mieux, chacun peut trouver sa propre voie.

(Recueilli par Cédric Botzung)

Ton opinion