Innovation scientifique – Jouir par la seule pression d'un bouton

Publié

Innovation scientifiqueJouir par la seule pression d'un bouton

Un scientifique américain a créé un implant destiné aux femmes souffrant de troubles de l'orgasme. Il leur suffira d'utiliser une télécommande pour atteindre le septième ciel.

Cet «implant à orgasmes» pourrait être activé par une espèce de télécommande.

Cet «implant à orgasmes» pourrait être activé par une espèce de télécommande.

DR

Les femmes souffrant de troubles de l'orgasme recourent parfois à la psychothérapie pour tenter de résoudre leur problème. Une nouvelle technologie pourrait révolutionner leur vie sexuelle, puisque la simple pression d'un bouton leur permettra d'atteindre le septième ciel. Stuart Meloy, du Piedmont Anesthesia and Pain Consultants (Caroline du Nord), travaille à l'élaboration d'une «machine à orgasmes», qui nécessitera une opération pour être posée sur la patiente.

Placées dans sa moelle épinière, des électrodes seront connectées à un générateur de signaux. Ce boîtier, un peu plus petit qu'un paquet de cigarettes, sera implanté sous la peau des fesses de la femme. L'idée est que l'implant puisse être activé par une espèce de télécommande, donnant alors lieu à la jouissance par la simple pression d'un bouton. Le dispositif pourra même être programmé pour déclencher un nombre précis d'orgasmes par semaine ou par jour.

Idée trouvée par hasard

Des détails sont cependant encore à régler et les premiers essais cliniques auront lieu plus tard dans l'année. À la tête du projet, le chirurgien Stuart Meloy a raconté au New Scientist que son idée lui était venue par hasard: «J'étais en train de placer des électrodes sur une patiente quand elle s'est mise à hurler. Je lui ai demandé ce qu'il se passait et elle m'a répondu qu'il fallait absolument que j'apprenne à son mari comment faire ça».

Le chirurgien précise que son dispositif sera, en principe, réservé aux femmes qui souffrent de troubles sévères de l'orgasme, l'implant étant aussi invasif qu'un pacemaker. Il ajoute cependant qu'étant donné que les jeunes filles sont capables de subir des interventions douloureuses pour agrandir leur poitrine, elles pourraient tout aussi bien endurer la pose d'un implant les aidant à jouir plus facilement.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion