Ce qu'il faut savoir – Jour J pour le CovidCheck imposé au boulot
Publié

Ce qu'il faut savoirJour J pour le CovidCheck imposé au boulot

LUXEMBOURG - Le CovidCheck obligatoire 3G au travail entre en vigueur officiellement ce samedi. Contrôles, montant des sanctions... voilà ce qu'il faut savoir.

Le contrôle des certificats dès l'entrée sur le lieu de travail est sous la responsabilité de l'employeur.

Le contrôle des certificats dès l'entrée sur le lieu de travail est sous la responsabilité de l'employeur.

Vincent Lescaut

À partir de ce samedi 15 janvier, et au moins jusqu'au 28 février inclus, l'accès au travail au Luxembourg sera désormais strictement limité aux personnes, avec un certificat de vaccination valable, à celles présentant un certificat de rétablissement (valable pour une durée de six mois), et aux personnes avec un certificat de test, soit PCR (valable 48 heures), soit antigénique rapide certifié (valable 24 heures). Une nouvelle réglementation qui couvre aussi le secteur des loisirs, où les clients sont soumis au CovidCheck 2G.

Le contrôle des certificats dès l'entrée sur le lieu de travail est sous la responsabilité de l'employeur. À charge pour celui-ci de l'effectuer lui-même ou de déléguer une personne responsable à cet effet. La loi permet d'opter pour une personne interne à l'entreprise ou de sous-traiter à une personne externe. Un seul contrôle suffit pour la journée.

Amende de 500 euros pour le salarié

Ce sont les agents de l'Inspection du travail et des mines qui sont chargés du respect du contrôle dans les entreprises. Les employeurs ne respectant pas leurs obligations s'exposent à une amende de 4 000 euros et les salariés se trouvant dans le même cas à une contravention de 500 euros. Un doublement de ces sommes est prévu en cas de récidive.

La proportion des adultes non vaccinés qui disposaient, au 11 janvier, d'un certificat de rétablissement suite à un test Covid positif ces six derniers mois représente 8,6%. Depuis l'annonce, le 29 novembre, de l'introduction du CovidCheck obligatoire au travail, 24 225 personnes ont reçu une première dose de vaccin dans le pays.

(L'essentiel)

Ton opinion