Luxembourg – Juncker à l'Eurogroupe, «cherchez l'erreur»

Publié

LuxembourgJuncker à l'Eurogroupe, «cherchez l'erreur»

Ivan Drapeau, rédacteur en chef adjoint du quotidien français «Charente Libre», signe un éditorial moqueur ce jeudi contre le Premier ministre d'un «paradis fiscal» nommé Luxembourg.

Premier ministre du Luxembourg et chef de la zone euro, c'est incompatible?

Premier ministre du Luxembourg et chef de la zone euro, c'est incompatible?

AFP

S'il débute son éditorial par une constatation générale et volontairement acerbe de l'opinion du peuple sur l'euro et de l'Europe, Ivan Drapeau, rédacteur en chef adjoint de la Charente Libre, quotidien du groupe Sud Ouest, n'hésite pas à taper sur les politiques en place dans les instances européennes. Dont un en particulier.

«L'Europe pour quoi faire? L'euro à quelle fin? Les questions du peuple sont simples, écrit-il ce jeudi. Mais quel autre cadre que l'Europe, forte de sa puissance économique et démographique, riche de son histoire et de ses réussites, peut-elle guider le monde pour une meilleure répartition des richesses comme le fit la France de la révolution au XIXe siècle avec sa déclaration des droits de l'homme et du citoyen». Selon lui, la première conférence de presse du président français, François Hollande, a pointé du doigt les dérives de l'Europe mais «s'en tenant à une diplomatie courtoise et se gardant d'afficher quelque audace».

Et selon lui, la décadence européenne doit avoir un nom. C'est celui du chef de file de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, qu'il estime juge et partie dans la crise de l'Euro: «Un seul homme illustre la limite sinon la dérive de l'Europe par rapport à son peuple. Il s'appelle Jean-Claude Junker, il est président de l'Eurogroupe, assemblée mensuelle des ministres des Finances des membres de la zone euro. Il est aussi le Premier ministre du Luxembourg, ce confetti qui est un paradis fiscal. Cherchez l'erreur».

(JV/L'essentiel Online)

Ton opinion