Union européenne – Juncker met Trump et Pence en garde

Publié

Union européenneJuncker met Trump et Pence en garde

Le président de la Commission européenne a indiqué avoir prévenu les États-Unis qu'ils ne devaient pas encourager les pays à quitter l'UE face au risque d'une «guerre des Balkans».

Mike Pence a rencontré Jean-Claude Juncker, fin février, à Bruxelles.

Mike Pence a rencontré Jean-Claude Juncker, fin février, à Bruxelles.

AFP/Emmanuel Dunand

Dans un entretien publié vendredi par le Financial Times, Jean-Claude Juncker a expliqué avoir tenu ces propos au vice-président américain Mike Pence, lors de sa visite à Bruxelles, le mois dernier, pendant laquelle il s'était étonné du soutien de Donald Trump au Brexit. «J'ai dit au vice-président: "Ne dites pas ça, n'invitez pas les autres à partir, parce que si l'Union européenne s'écroule, vous aurez une nouvelle guerre dans les Balkans de l'Ouest"», a-t-il raconté au FT.

Des sept pays issus de l'ex-Yougoslavie ravagée par la guerre au début des années 1990, seuls deux ont adhéré depuis à l'UE, la Slovénie et la Croatie. Mais M. Juncker juge dangereux de supprimer toute perspective d'adhésion aux autres pays de la région. «Si nous les laissons seuls - la Bosnie-Herzégovine, la Republika Srpska, la Macédoine, l'Albanie, tous ces pays - vous aurez la guerre à nouveau», a-t-il assuré.

130 000 morts

La Republika Srpska est l'entité des Serbes de Bosnie-Herzégovine. Cette dernière faisait partie de l'ex-Yougoslavie avec la Macédoine, la Serbie, le Monténégro, le Kosovo, la Slovénie et la Croatie, tandis que l'Albanie a toujours été un pays distinct.

Les conflits sanglants qui ont suivi l'éclatement de l'ex-Yougoslavie ont fait 130 000 morts et des millions de réfugiés.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion