Juncker n'apprécie pas le classement de l'OCDE
Publié

Juncker n'apprécie pas le classement de l'OCDE

LUXEMBOURG - Le Premier ministre juge «inutile» le fait que
le Grand-Duché figure sur la liste «grise» des paradis fiscaux.

Jean-Claude Juncker a regretté que certains États américains ne soient pas mis en cause par l'OCDE. (afp)

Jean-Claude Juncker a regretté que certains États américains ne soient pas mis en cause par l'OCDE. (afp)

«Je trouve le traitement qui est réservé à certains États un peu incompréhensible», a déclaré Jean-Claude Juncker, lors d'une réunion du forum des ministres des Finances de la zone euro, vendredi.

Le Luxembourg avait été listé parmi les 38 pays ayant accepté la convention-cadre de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sans avoir appliqué tous les critères en matière de transparence bancaire.

En jeu: une vingtaine d'accords bilatéraux réglant la double imposition qui facilitent les échanges d'informations fiscales entre les signataires. Ils seraient en cours de négociation, entre autres avec la France et l'Allemagne, selon le Premier ministre. Une fois les accords signés, le Luxembourg sera retiré de la liste «grise».

Le ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn s'étonne pourtant que d'autres États ne soient pas mis en cause par l'OCDE. Les îles anglo-normandes affichaient des «qualités de paradis fiscaux», mais ne figuraient pas sur la liste en raison d'accords bilatéraux, «signés à la dernière minute».

Sarah Brock

Ton opinion