Crise des réfugiés – Juncker reçoit le président chypriote Anastasiades

Publié

Crise des réfugiésJuncker reçoit le président chypriote Anastasiades

À la veille d'un sommet décisif UE-Turquie sur la crise des migrants que Nicosie menace de torpiller, le président de la Commission européenne reçoit le président chypriote.

Le président chypriote Nicos Anastasiades a redit que son pays n'avait «pas l'intention d'approuver l'ouverture de nouveaux chapitres» dans les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE.

Le président chypriote Nicos Anastasiades a redit que son pays n'avait «pas l'intention d'approuver l'ouverture de nouveaux chapitres» dans les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE.

AFP

Le président du Conseil européen Donald Tusk s'est heurté, mardi de plein fouet, aux réticences chypriotes et a reconnu, à l'issue d'un entretien à Ankara avec le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, que le chemin vers un accord restait semé de nombreuses embûches. «Ce n'est pas une tâche facile et nous devons faire ça correctement. Il est clair qu'il reste encore un gros travail à faire», a-t-il dit.

Plus tôt, à Nicosie, le président chypriote Nicos Anastasiades avait redit au dirigeant européen que son pays n'avait «pas l'intention d'approuver l'ouverture de nouveaux chapitres» dans les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE si Ankara ne respectait «pas ses obligations». Cette relance figure en bonne place des contreparties exigées par la Turquie.

Un accord «contre-productif»

«Il est déplacé, contre-productif, pour ne pas dire inacceptable de déplacer le poids de la responsabilité de la crise des migrants sur mes épaules ou sur celles de la République de Chypre», a déclaré M. Anastasiades après sa rencontre avec M. Tusk. Le plan prévoit la réadmission en Turquie de tous les migrants arrivés clandestinement en Grèce, y compris les demandeurs d'asile syriens fuyant la guerre dans leur pays. En échange, les Européens s'engageraient, pour chaque Syrien renvoyé en Turquie, à accepter un demandeur d'asile syrien sur leur territoire.

Le président luxembourgeois de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a donc sollicité un entretien ce mercredi avec le président chypriote Nicos Anastasiades pour soulever la question.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion