Présidence de l'Eurogroupe – Juncker soutient le candidat Dijsselbloem
Publié

Présidence de l'EurogroupeJuncker soutient le candidat Dijsselbloem

LUXEMBOURG - Le nouveau président de l'Eurogroupe sera nommé lundi, a affirmé vendredi l'actuel titulaire du poste, à l'issue d'une rencontre, à Luxembourg, avec le ministre néerlandais des Finances.

«La candidature de Jeroen Dijsselbloem est bonne», estime Jean-Claude Juncker.

«La candidature de Jeroen Dijsselbloem est bonne», estime Jean-Claude Juncker.

AFP

«Le ministre néerlandais des Finances a présenté sa candidature, qui est une bonne candidature, et la décision sera prise lundi prochain, lors de la réunion de l'Eurogroupe prévue à Bruxelles», a indiqué vendredi le Premier ministre luxembourgeois. Jean-Claude Juncker s'exprimait devant la presse à l'issue d'un entretien en forme de passage de témoin avec Jeroen Dijsselbloem.

Dans la matinée, le gouvernement allemand, qui soutient la candidature du jeune ministre néerlandais, avait également laissé entendre que le nouveau chef de l'Eurogroupe serait choisi lundi. «Nous sommes confiants dans le fait que, lundi, on aboutira à une bonne solution et à un accord», avait déclaré Marianne Kothé, porte-parole du ministère allemand des Finances.

Une nouvelle vision de la zone euro?

Jeroen Dijsselbloem avait annoncé officiellement sa candidature jeudi, lors d'un débat au Parlement néerlandais. Alors que le ministre français, Pierre Moscovici, lui a demandé de présenter un programme et une vision, le ministre néerlandais s'est dit vendredi «ravi de le faire lundi». «C'est une demande tout à fait raisonnable de la part de mon collègue français. Nous le ferons», a-t-il ajouté.

Interrogé sur ses priorités, il a souligné qu'il en réservait la primeur à ses homologues, lundi. «Je pense que c'est la bonne façon de procéder», a dit Jeroen Dijsselbloem. «Cela ne sera pas une nouvelle vision de la zone euro mais mes vues sur l'Eurogroupe, son fonctionnement et son agenda», avait-il expliqué dès jeudi.

(L'essentiel Online / AFP)

Moscovici plutôt réservé

Le ministre français Pierre Moscovici se montre réservé concernant la nomination annoncée du ministre néerlandais des Finances, Jeroen Dijsselbloem. Tout en le jugeant «sympathique et intelligent». Pierre Moscovici a souligné cette semaine que Jeroen Dijsselbloem avait peu d'expérience sur les sujets économiques et européens. Il a aussi estimé que la recherche d'un candidat pourrait se faire lundi prochain, mais plaidé pour que la procédure dure «quelques semaines» et que la décision n'intervienne que lors de la prochaine réunion de l'Eurogroupe en février.

Ton opinion