CONCOURS «MY MICROBUSINESS» – Juriste, il quitte son métier pour ouvrir une pâtisserie
Publié

CONCOURS «MY MICROBUSINESS»Juriste, il quitte son métier pour ouvrir une pâtisserie

LUXEMBOURG - En début d'année, Nabil Belhadj a quitté le monde du droit pour se consacrer au lancement de «Louis», sa pâtisserie spécialisée dans le chou.

Pour Nabil Belhadj, 2021 a été synonyme de changement. Le jeune homme de 29 ans a opéré un virage professionnel à 180 degrés en quittant le département juridique d'une grande entreprise pour se consacrer à l'une de ses passions, la pâtisserie. C'est comme ça qu'est née cet été la boutique «Louis», située sur la Grand Rue, et spécialisée dans le chou à la crème.

«Le chou à la crème est une pâtisserie qui fédère, et qui, je pense, a été un peu oubliée. Je voulais offrir cette alternative au Luxembourg, le remettre à la mode, apporter une plus-value» précise-t-il. C'est pendant ses études de droit en France qu'il se découvre un attrait pour la pâtisserie, au cours d'un premier job étudiant qui le suivra pendant près de six ans. Au contact des pâtissiers, il apprend et développe aussi sa créativité. Pour lui, la pâtisserie est un exutoire gourmand et artistique.

Une dizaine de saveurs

«J'ai toujours eu la fibre entrepreneuriale. Je savais que je me lancerais un jour, mais je ne pensais pas si tôt», sourit-il. Ce passionné de cuisine a écouté son cœur pour ouvrir ses portes au mois d'août, après avoir fait lui-même les travaux de décoration. «Louis» accueille ses clients dans un salon de thé chic et sophistiqué, inspiré des salons parisiens.

Un havre confortable pour découvrir une dizaine de types de choux artisanaux, accompagnés d'une boisson chaude bio. Chocolat noir, framboise, vanille, pistache, citron meringué, caramel beurre salé... Des saveurs qui peuvent assurément parler à tous les palais. Et un goût revendiqué pour la qualité. «Nos produits sont naturels, sans arômes artificiels. Nos pistaches sont torréfiées et donnent un goût unique». Il ne reste plus qu'à les goûter...



Concours «My Microbusiness»

Depuis cinq ans, Microlux encourage la création d'entreprises au Grand-Duché, de la formation continue jusqu'au financement. Dans le cadre du concours «My Microbusiness», un jury a sélectionné quatre finalistes, qui bénéficieront chacun d'un soutien supplémentaire de la part de l'une des sociétés partenaires et seront présentés sur lessentiel.lu du 12 au 15 octobre.

A partir du 18 octobre, les lecteurs de L'essentiel auront la possibilité de voter pour leur favori. Le coup de cœur du public sera remis - tout comme les autres prix - le 27 octobre au siège de BGL BNP Paribas et se verra attribuer une campagne publicitaire dans les médias de L'essentiel.

(yb/L'essentiel)

Ton opinion