Prostitution à Barcelone – Jusqu'à 3 000 euros pour les clients surpris

Publié

Prostitution à BarceloneJusqu'à 3 000 euros pour les clients surpris

Les clients de prostituées dans les rues de la capitale catalane pourront recevoir de lourdes amendes, ces dernières risquant aussi des contraventions, mais moins élevées.

Les amendes seront plus lourdes en cas de prostitution à proximité d'une école.

Les amendes seront plus lourdes en cas de prostitution à proximité d'une école.

Même si la prostitution dans les rues de Barcelone est interdite depuis 2006, rien n'empêchait clients et prostituées de s'y rencontrer, parfois au vu et au su des passants. La mairie a donc décidé de modifier l'ordonnance qui l'interdisait, «avec pour objectif d'augmenter les contraventions» visant les clients et les proxénètes, explique-t-elle dans un communiqué. Les amendes visant les prostituées seront moins lourdes, la mairie affirmant vouloir les «protéger», considérant que ces dernières sont «la partie la plus faible et vulnérable».

Les clients et personnes qui «promeuvent» la prostitution sur la voie publique, en rabattant par exemple, risquent désormais des amendes allant d'entre 1 000 à 1 200 euros. Elles pourront grimper de 1 200 à 1 500 euros si ces activités ont lieu à moins de 200 mètres d'une école. Si les relations sexuelles ont lieu dans la rue, le coût de la contravention bondira jusqu'à entre 1 500 et 3 000 euros. Les prostituées devront elles payer entre 100 et 300 euros si elles sont surprises dans la rue, et de 300 à 750 euros si elles se trouvent en plus à proximité d'une école.

Celle-ci pourront toutefois voir leurs amendes annulées si elles participent à des ateliers d'insertion. Les modifications de l'ordonnance entrent en vigueur ce jeudi, et seront appliquées «prochainement», précise la mairie. Jusque-là, l'ordonnance interdisait la prostitution dans les rues de Barcelone, mais uniquement quand elle n'était pas compatible avec les autres activités de l'espace public. En outre, la réglementation prévoyait des avertissements aux prostituées et aux clients avant tout procès-verbal.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion