En 2017 – Jusqu'à 6 500 postes en moins chez Crédit Suisse

Publié

En 2017Jusqu'à 6 500 postes en moins chez Crédit Suisse

Credit Suisse va supprimer 5 500 à 6 500 postes supplémentaires en 2017, après avoir déjà fortement taillé dans ses effectifs l'an passé.

Crédit Suisse est aussi présente au Luxembourg.

Crédit Suisse est aussi présente au Luxembourg.

AFP

Le groupe suisse, dont le franco-ivoirien Tidjane Thiam avait repris les commandes à l'été 2015, avait lancé quelques mois après un vaste plan de réorganisation de ses activités visant à donner la priorité à la gestion de fortune, qui s'est déjà traduit par 7.250 suppressions d'emplois en 2016. Le numéro deux du secteur bancaire en Suisse, qui avait déjà terminé 2015 dans le rouge en raison de dépréciations, a aligné une seconde année de pertes, cette fois sous le poids des provisions constituées pour régler l'héritage de la crise des «subprimes».

La banque a refermé l'exercice 2016 sur une perte nette de 2,4 milliards de francs suisses (2,2 milliards d'euros) suite à un accord avec les autorités américaines sur la vente de titres adossés à des emprunts hypothécaires, moyennant une amende de 5,3 milliards de dollars. «Mettre cette question derrière nous était une de mes priorités clefs», a déclaré Tidjane Thiam lors d'une conférence de presse à Zurich. L'an passé, la banque a également fait d'importants progrès sur sa réorganisation, a-t-il insisté, en se focalisant sur l'élément qu'elle peut influencer directement, malgré la forte volatilité des marchés, à savoir le contrôle des coûts.

Les dépenses opérationnelles ont été réduites d'environ 1,9 milliard de francs suisses pour revenir à 19,4 milliards, la banque dépassant ainsi son objectif initial. Elle prévoyait à la base de les ramener en dessous de 19,8 milliards fin 2016, a-t-elle pointé, précisant qu'elle entendait désormais les faire passer sous la barre des 18,5 milliards de francs suisses en 2017, notamment sous l'effet des coupes dans le personnel.

(L'essentiel/AFP)

Au Luxembourg, 400 collaborateurs de Credit Suisse sont répartis dans deux entités comptant 280 et 120 salariés. Leur sort est pour l’instant incertain.

Ton opinion