Selon Xavier Bettel – Jusqu'à 7 660 euros de plus dans la poche des familles
Publié

Selon Xavier BettelJusqu'à 7 660 euros de plus dans la poche des familles

LUXEMBOURG - Chiffres à l'appui, le Premier ministre a défendu son action pour le pouvoir d'achat dans une réponse parlementaire.

Xavier Bettel a défendu son action dans une réponse parlementaire.

Xavier Bettel a défendu son action dans une réponse parlementaire.

Editpress/Vincent Lescaut

Ne dites pas à Xavier Bettel que son gouvernement ne fait rien pour le pouvoir d'achat. «Le pouvoir d'achat a été, est, et reste un enjeu prioritaire pour le gouvernement», a-t-il indiqué dans une réponse parlementaire au député CSV, Marc Spautz, qui l'interrogeait sur le climat de la tripartite du 13 décembre dernier.

Il a rappelé que le Statec, dans son rapport Travail et cohésion sociale, avait conclu que la crise n'avait pas plombé le revenu des ménages. Et preuve à l'appui, il a transmis au député un document que le ministère des Finances avait présenté aux partenaires sociaux.

Plus de 4 000 euros pour un célibataire

Selon les chiffres du ministère, les différentes mesures (indexation, hausse du salaire minimum, gratuité des transports publics, des repas scolaires, de l'accueil d'enfants, indexation des allocations familiales et du REVIS) vont booster le pouvoir d'achat annuel des ménages luxembourgeois: +4 190 euros pour un célibataire au salaire minimum, +6 350 euros pour une famille monoparentale également au salaire minimum et même +7 660 euros pour un couple avec deux enfants gagnant 5 000 euros par mois.

Il a également de nouveau balayé d'un revers de main l'absence de dialogue social dénoncée par les syndicats, avançant la tenue «de plus de 100 réunions» depuis le début de la crise sanitaire. Il a également rappelé que la tripartite n'était pas le lieu pour évoquer des thématiques précises telles le climat ou la crise du logement. Il s'est toutefois engagé à ce que le gouvernement étudie toutes les propositions des syndicats «mais lors de réunions bilatérales avec les ministres concernés».

(mc/L'essentiel)

Ton opinion