Crise libyenne – Kadhafi lâché par son chef de la diplomatie

Publié

Crise libyenneKadhafi lâché par son chef de la diplomatie

Le ministre libyen des Affaires étrangères, Moussa Koussa, a annoncé sa démission à son arrivée mercredi soir à Londres, a annoncé le Foreign Office.

«Nous pouvons confirmer que Moussa Koussa est arrivé à l'aéroport de Farnborough le 30 mars en provenance de Tunisie», a indiqué le Foreign Office dans un communiqué. «Il est venu ici de son plein gré. Il nous a déclaré qu'il démissionnait de ses fonctions», ajoute le communiqué. Le responsable libyen est arrivé en Grande-Bretagne après un séjour de deux jours en Tunisie, qui a été présenté officiellement comme une «visite privée».

«Moussa Koussa est l'une des principales figures du gouvernement de Kadhafi et son rôle était de représenter le régime à l'étranger, ce qu'il ne désire plus faire», poursuit le communiqué du Foreign Office. «Nous encourageons ceux de l'entourage de Kadhafi à le quitter et à opter pour un meilleur avenir pour la Libye qui permette une transition politique et une véritable réforme qui répondent aux aspirations du peuple libyen», ajoute le communiqué.

Ancien ambassadeur de la Libye à Londres

Fidèle serviteur du numéro un libyen Mouammar Kadhafi, Moussa Koussa était ces dernières années sur toutes les négociations et revirements qui avaient permis le retour de la Libye dans le concert des nations fréquentables. Chef des services de renseignements de 1994 à 2009, Moussa Koussa, 59 ans, était un homme fort des comités révolutionnaires, épine dorsale du régime libyen, et un l'homme de confiance de Mouammar Kadhafi. En 1980, il avait été nommé ambassadeur de la Libye à Londres avant d'être expulsé la même année par les Britanniques après avoir affirmé sa détermination à liquider les «ennemis de la révolution» sur le sol britannique.

En 1984, il avait rejoint le Mathaba, une Fondation chargé de coordonner les mouvements de libération à travers le monde, particulièrement en Afrique et en Amérique latine. En Libye, sur le terrain, les insurgés subissaient de nouveaux revers mercredi, les forces de Mouammar Kadhafi ayant repris le site pétrolier de Ras Lanouf et progressé vers Brega.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion