Libye – Kadhafi s'entête et ignore l'ONU

Publié

LibyeKadhafi s'entête et ignore l'ONU

Mouammar Kadhafi a fustigé les sanctions adoptées par l'ONU à son encontre et ses proches, assurant que la Libye était «complètement calme», dans une rare déclaration à la presse étrangère.

«Le Conseil de sécurité a adopté une résolution qui est sans valeur» et non conforme à la Charte des Nations unies, a estimé Mouammar Kadhafi, dans une déclaration exclusive accordée au téléphone à la chaîne de télévision serbe Pink TV et diffusée dimanche soir. «Comment est-il possible que le Conseil de sécurité adopte une résolution basé sur des articles des agences de presse étrangères? C'est inacceptable et contraire au sens commun», a poursuivi le dirigeant libyen.

Dans une résolution adoptée samedi à l'unanimité, le Conseil de sécurité a imposé des sanctions sévères au colonel Mouammar Kadhafi, à sa famille et à des proches du régime. Le dirigeant libyen a assuré d'autre part que la Libye était «complètement calme». Il n'y a «pas d'incidents en ce moment» dans le pays et il n'y a «rien d'inhabituel. Il n'y a pas de troubles», a-t-il poursuivi. De façon quelque peu paradoxale, Mouammar Kadhafi a reconnu que des zones étaient toutefois sous le contrôle de l'opposition. «J'ai entendu dire que ce sont désormais des émirats», a-t-il dit, faisant entendre de la sorte que ces zones étaient contrôlées par des radicaux islamistes.

«Nous allons régler cela»

«À Benghazi (est), ils se sont emparés des médias locaux, ils ont pris des armes et attaqué la police. Nous n'avons pas permis qu'on tire sur eux. Et maintenant, ils manifestent dans les rues», a poursuivi le dirigeant libyen. Mais Mouammar Kadhafi a assuré que l'opposition à son régime était réduite maintenant à des «petits groupes» qui étaient «encerclés» par «le peuple». «Nous allons régler cela», a-t-il ajouté, en assurant que les Libyens se «tenaient totalement derrière lui».

Selon lui, des «bandes terroristes qui appartiennent sans aucun doute à al-Qaïda» sont à l'origine des victimes des derniers jours. Le dirigeant libyen s'exprimait en arabe et ses propos étaient traduits en serbe. Sa déclaration a duré une dizaine de minutes.

Une télé proche de Milosevic

Pink TV est une chaîne de télévision privée serbe, appartenant à l'homme d'affaires Zeljko Mitrovic. Selon la presse serbe, Zeljko Mitrovic a fourni son jet privé à l'ancien président yougoslave (1993-97), Zoran Lilic, pour se rendre à Tripoli où il devait négocier l'évacuation de ressortissants serbes. Zoran Lilic était accompagné d'une équipe de Pink TV qui s'est employée dans ses reportages à montrer une vie quotidienne normale à Tripoli.

Zoran Lilic entretient en outre des relations étroites avec le colonel Kadhafi depuis des années. Zoran Lilic avait été dépêché à plusieurs reprises à Tripoli dans les années 90 par l'homme fort de Belgrade, l'ancien président serbe à l'époque, Slobodan Milosevic. La Serbie, l'un des États issus de l'ex-Yougoslavie, a maintenu des relations suivies avec la Libye depuis les années 60, époque durant laquelle Belgrade et Tripoli étaient des membres actifs du mouvement des Non-alignés.

Ton opinion