En concert – Kendrick Lamar en balade express
Publié

En concertKendrick Lamar en balade express

LUXEMBOURG – La nouvelle star du hip-hop a embarqué le public du MClub au cœur de sa ville, Los Angeles.

Le rappeur de Compton s’est fendu d’une petite heure de show, hier soir. (Photo: L'essentiel/ Thomas Holzer)

Le rappeur de Compton s’est fendu d’une petite heure de show, hier soir. (Photo: L'essentiel/ Thomas Holzer)

Nombreux sont les films qui ont dépeint Los Angeles. «Collatéral», «Collision» ou encore «Drive», autant de longs métrages empreints de l’atmosphère turbulente de la Cité des Anges. Cette atmosphère, Kendrick Lamar, jeune rappeur de Compton, ville de la banlieue sud connue pour avoir révélé certains des plus grands (Dr. Dre, Easy E ect…), la connaît mieux que quiconque.

Le petit prodige du rap disposait les clés du «lowrider» hier soir au MClub, et s’est fait une joie de transporter son auditoire de 750 personnes dans les recoins de la cité tentaculaire. Annonçant la couleur dès le départ – «Ceci n’est pas un concert, mais une énorme fête» -, l’Angelino a retracé son chemin victorieux de ses premières mixtapes à la consécration Good Kid, M.A.A.D City en passant par le succès d’estime Section. 80.

Mais si le MC a su insuffler un incroyable vent de fraîcheur sur le paysage hip-hop l’année dernière en racontant le parcours sinueux d’un gamin relativement sérieux dans une cité gangrénée par les gangs, le contenu de son show s’est révélé bien moins inspiré, ressemblant un peu à un fourre-tout de ses chroniques de rue si prisées des b-boys. Forcément l’ambiance est montée d’un cran sur les puissants «Money Trees» ou «Swimming Pool», mais c’est à peu près tout.

D’ailleurs la virée sur la côte ouest ressemblait plus à une livraison rapide qu’à une plongée totale dans l’agglomération californienne. Une petite heure, un rappel, et puis s’en va, Kendrick est un bon gamin, mais un gamin pressé!

Thomas Holzer

Ton opinion