Kerviel, c'est du passé

Publié

Kerviel, c'est du passé

Lundi sur Europe 1, Frédéric Oudéa, le nouveau PDG de la banque, a estimé que la banque a «tiré les leçons de l'insuffisance de [ses] contrôles».

Frédéric Oudéa affirment que, depuis l'affaire Kerviel, les contrôles se sont "considérablement renforcés".

Frédéric Oudéa affirment que, depuis l'affaire Kerviel, les contrôles se sont "considérablement renforcés".

afp

Directeur de la Société générale depuis début mai, Frédéric Oudéa affirme que la page Kerviel est tournée: "Une affaire de ce type, avec cette ampleur, ne se reproduira plus" a déclaré Frédéric Oudéa à propos de l'affaire Jérôme Kerviel, ancien trader de la banque soupçonné de falsifications ayant entraîné une perte de près de 5 milliards d'euros.

"Nous avons tiré les leçons de l'insuffisance de nos contrôles", a-t-il ajouté, précisant que ces contrôles avaient été "considérablement renforcés". Concernant le procès de M. Kerviel, M. Oudéa a confirmé que la Société Générale plaiderait que l'ancien trader est "un fraudeur" qui "a fait de fausses opérations" et "de faux méls".

"Pas de leçon à recevoir"

Au sujet des éventuels "tests de résistance" menés sur des banques européennes, sur le modèle de ceux imposés aux établissements américains, M. Oudéa a estimé qu'il n'était "pas indispensable" de les rendre publics. "La confiance est présente dans le système bancaire français et dans la Société Générale en particulier", selon le patron de la Société Générale, qui a rappelé que l'ensemble des banques françaises se livrent, depuis plusieurs années, à des tests de résistance.

"Nous n'avons pas de leçon à recevoir des Américains", a-t-il estimé. Selon une source diplomatique européenne, les ministres européens des Finances de l'UE "se sont mis d'accord" sur le principe de tests de résistance menés sur les principales banques européennes, mais dont les résultats resteraient secrets. Un rapport serait présenté "en septembre". Il s'agit d'une initiative du comité européen des superviseurs bancaires (CEBS).

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion