Agression à coups de barre de fer: Kheira Hamraoui en larmes sur BFM TV: «Ça fait mal»

Publié

Agression à coups de barre de ferKheira Hamraoui en larmes sur BFM TV: «Ça fait mal»

La footballeuse française a confié son désarroi sur le plateau de Bruce Toussaint, et a demandé un peu de respect de la part de son club, le PSG.

«Je suis un peu sonnée par tout ce qu'il se passe autour de cette affaire», a confié Kheira Hamraoui, dans une interview enregistrée jeudi après-midi par BFM TV, et diffusée vendredi matin. «C'est assez effrayant».

Émue, elle raconte: «Tout ce que j'ai eu tout au long de ma carrière, je me suis battue pour l'avoir. Et de voir du jour au lendemain que tout s'écroule, ça fait mal». La footballeuse essuie ses larmes. «Je suis avant tout une femme, un être humain et on peut pas s'acharner comme ça sur un être humain (...) j'ai eu de la chance d'avoir tenu ces dix mois de calvaire».

«La campagne de dénigrement est tout aussi puissante (que l'agression), je la mets au même niveau», a estimé l'internationale française de 32 ans, joueuse du PSG. Agressée le 4 novembre 2021, après un dîner de cohésion, en présence de son ex-coéquipière Aminata Diallo, mise en examen pour violences aggravées et association de malfaiteurs dans cette affaire, Hamraoui a ensuite connu une saison sportive hachée.

«Quand j'ai vu cette cabale médiatique à mon encontre, j'ai compris qu'un truc était louche. Je ne pouvais pas passer de victime à coupable du jour au lendemain», a expliqué la footballeuse.

Hamraoui s'est refusée à tout commentaire sur Aminata Diallo, considérée par les quatre autres suspects mis en examen comme la «commanditaire» de l'agression, mais dont les avocats continuent de clamer l'innocence. La suspecte a été remise en liberté, sous contrôle judiciaire. La footballeuse a toutefois confié à RMC qu'elle avait «peur» depuis cette remise en liberté.

Kheira Hamraoui a en revanche indiqué qu'elle espérait retrouver les terrains au plus vite. «Avec l'expérience et le palmarès que j'ai, je mérite un peu de respect, de la part de tout le monde et notamment de mon club», a-t-elle glissé. Et de regretter que son numéro 14 ait été donné à une autre joueuse sans qu'on l'ait consultée.

(AFP/mc)

Ton opinion

2 commentaires