Kido infecte 9 millions d'ordinateurs
Publié

Kido infecte 9 millions d'ordinateurs

Le code malveillant connu sous le nom de Kido, Conficker ou bien encore Downadup fait des ravages au sein des machines tournant sous les différents systèmes d'exploitation de Windows.

En quatre jours, une nouvelle version du virus a contaminé pas moins de 5,6 millions d'ordinateurs équipés de Windows à travers le monde. (afp)

En quatre jours, une nouvelle version du virus a contaminé pas moins de 5,6 millions d'ordinateurs équipés de Windows à travers le monde. (afp)

Découvert en octobre 2008, le virus informatique se propage, comme tout bon virus qui se respecte, par le biais de réseaux dotés d’une faible sécurité informatique. En revanche, là où ce dernier innove, c'est dans sa vitesse de contamination.

La société d'antivirus F-Secure avait ainsi estimé à 2,4 millions d’ordinateurs infectés le 13 janvier dernier. Quatre jours plus tard, l'estimation dépasse les 8 millions.

Nécessité d'un programme antivirus

«Microsoft a fait du bon travail en mettant à jour les ordinateurs des particuliers, mais le virus continue à infecter les ordinateurs des sociétés qui ont ignoré le patch de mise à jour», a déclaré à la BBC Graham Cluley, consultant pour la société d’antivirus Sophos.

«Comme le virus peut se propager avec des clés USB, même le fait d’avoir installé le correctif de Windows ne vous assurera pas une totale sécurité. Vous devez disposer d’un logiciel antivirus», a-t-il ajouté.

Nouvelle version du ver depuis 15 jours

Les victimes potentielles de l’une des dernières menaces informatiques en date sont tous les ordinateurs équipés des versions de Windows, de 2000 à Vista.

Eddy Willems, analyste en sécurité chez Kaspersky Lab, a annoncé à la BBC qu’une nouvelle version du ver apparue depuis deux semaines était venue compliquer la situation.

Chine, Brésil et Inde parmi les principales victimes

Pour contrer la diffusion du code malveillant, les spécialistes conseillent par conséquent d’installer le dernier patch de Windows et de mettre à jour les logiciels antivirus.

Microsoft a affirmé que le malware a infecté des ordinateurs dans de nombreuses parties du monde et que la Chine, le Brésil, la Russie et l’Inde comptent le plus grand nombre de victimes.

lessentiel.lu avec man

Ton opinion