Corée du Nord – Kim «a supervisé un tir d'artillerie longue portée»

Publié

Corée du NordKim «a supervisé un tir d'artillerie longue portée»

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un aurait assisté à un «tir d'artillerie de longue portée», après que Pyongyang a menacé de faire la démonstration d'une nouvelle arme.

Kim Jong-un «a supervisé» l'exercice lundi.

Kim Jong-un «a supervisé» l'exercice lundi.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a supervisé un «tir d'artillerie de longue portée», ont annoncé mardi des médias d'État nord-coréens, après que Pyongyang a menacé de faire la démonstration d'une nouvelle arme. La veille, la Corée du Sud avait indiqué avoir détecté le tir par Pyongyang de deux «missiles balistiques».

Kim Jong-un «a supervisé» l'exercice lundi, et «lorsqu'il a donné l'ordre aux unités sous-marines de tirer, les hommes chargés des pièces d'artillerie de longue portée ont tiré tous ensemble», a rapporté l'agence d'État nord-coréenne KCNA. De son côté, le journal officiel «Rodong Sinmun» publiait des clichés de batteries de lance-roquettes multiples, ainsi que plusieurs photographies d'une roquette de large calibre tirée dans une forêt. On y voit également Kim, vêtu d'un manteau de cuir noir, jumelles à la main.

Négociations dans l'impasse

Selon KCNA, le dirigeant a exprimé sa «grande satisfaction» et appelé ses troupes à conserver «une volonté d'acier et un patriotisme ardent». L'armée sud-coréenne avait affirmé lundi que Pyongyang avait tiré deux projectiles, quelques semaines après avoir mis fin à son moratoire sur les essais de missiles longue portée et menacé de tester une «nouvelle arme stratégique». Il s'agissait «vraisemblablement de missiles balistiques de courte portée», selon un responsable l'état-major interarmes sud-coréen (JCS), ce qui serait une violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

Les deux engins identifiés par Séoul ont été tirés en direction de l'est, au-dessus de la mer du Japon, depuis la région de Wonsan, sur la côte orientale, avait précisé le JCS dans un communiqué. Les projectiles ont parcouru 240 km à une altitude maximale de 35 km. Toujours selon le JCS, la Corée du Nord aurait également conduit des exercices de tir vendredi. Ces lancements surviennent alors que les négociations entre Washington et Pyongyang sur les programmes nucléaire et balistique nord-coréens sont dans l'impasse, un an après l'échec du sommet de Hanoï entre les deux puissances. La Corée du Nord avait donné aux États-Unis jusqu'à fin 2019 pour faire de nouvelles propositions.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion