Cryptomonnaie – Kim Kardashian au coeur d’une arnaque?

Publié

CryptomonnaieKim Kardashian au cœur d’une arnaque?

La célébrité et le boxeur Floyd Mayweather sont accusés d’avoir gonflé artificiellement le prix de l’EthereumMax.

La star Kim Kardashian avait parlé de crypto sur son compte Instagram avec la mention publicité.

La star Kim Kardashian avait parlé de crypto sur son compte Instagram avec la mention publicité.

David Livingston

Une action collective a été déposée vendredi dernier devant un tribunal californien contre les promoteurs de l’EthereumMax pour avoir gonflé artificiellement le prix du jeton. Des célébrités engagées, dont Kim Kardashian et le boxeur Floyd Mayweather, sont accusées de «déclarations fausses ou trompeuses» émises sur les médias sociaux.

La société EthereumMax (EMAX) a perdu environ 97% de sa valeur depuis le mois de juin, ce qui a conduit des investisseurs à la qualifier de système de «pump and dump», la technique qui permet aux initiés de revendre au prix fort un jeton dont ils ont fait une promotion assidue.

Promo déclarée

Kim Kardashian s’était laissée aller à une publication Instagram pour le jeton EthereumMax. «Êtes-vous dans la crypto les gars???? avait-elle notamment écrit, ce n’est pas un conseil financier mais un partage de ce que mes amis viennent de me dire sur le jeton EthereumMax!»

Kardashian a inclus le hashtag #ad dans le message, signalant ainsi qu’elle était payée pour en faire la promotion. On ne sait pas exactement combien Kardashian a touché, des posts Instagram sponsorisés pour une influenceuse de sa trempe se négociant entre 500 000 et 1 million de dollars.

EthereumMax nie

De son côté, Mayweather a adoubé le jeton lors de son match de boxe avec la star de YouTube Logan Paul. L’EthereumMax a été accepté comme paiement pour les billets de l’événement, un geste qui, selon l’action en justice, a fortement augmenté les volumes d’échange.

EthereumMax «n’a aucun lien» avec l’éther, la deuxième plus grande cryptomonnaie, relèvent les plaignants, ajoutant qu’il s’agissait d’un moyen supplémentaire pour tromper les investisseurs en leur faisant croire que le jeton fonctionnait avec la blockchain Ethereum.

Les représentants de Kardashian et Mayweather n’étaient pas immédiatement disponibles lorsqu’ils ont été contactés par CNBC. EthereumMax a contesté les accusations de fraude auprès du «Wall Street Journal», affirmant que la plainte était «remplie d’informations fausses».

(L'essentiel/laf)

Ton opinion