Aux Etats-Unis – Kim Kardashian poursuivie par d'anciens employés

Publié

Aux États-UnisKim Kardashian poursuivie par d'anciens employés

Sept personnes affirment que la femme d’affaires ne leur a pas versé tous leurs salaires, qu’elle ne les laissait pas prendre de pause pour manger et qu’elle les faisait trop travailler.

Kim Kardashian assure qu’elle n’a jamais commis de faute.

Kim Kardashian assure qu’elle n’a jamais commis de faute.

REUTERS

« QUOTE »

Dans leur plainte, les travailleurs indiquent qu’ils n’ont jamais reçu de fiche de paie, qu’ils n’étaient pas rémunérés selon un horaire régulier, qu’on ne leur donnait pas de pauses pour leurs repas, que leurs dépenses n’étaient pas correctement remboursées et qu’ils ne disposaient d’aucun moyen d’enregistrer leurs heures. En outre, l’un des ex-employés de Kim assure qu’il a été viré après s’être renseigné sur ses droits ainsi que sur ceux de son fils de 16 ans, dont le temps de travail dépassait le maximum autorisé en Californie pour un mineur.

Elle règle toujours ses factures dans les temps

Kim Kardashian s’est défendue par la voix de son porte-parole, qui a fait savoir qu’elle avait engagé un sous-traitant pour les travaux effectués dans sa résidence et qu’elle ignorait tout de l’accord conclu entre ce fournisseur de services et les personnes qui la poursuivent. «Kim n’est pas responsable de la manière dont le sous-traitant gère ses affaires ni du contrat passé directement avec les travailleurs. Elle a toujours payé ceux qu’elle engageait et espère que le problème entre ces personnes et le sous-traitant qui les a employées pourra bientôt se résoudre à l’amiable», a-t-il ajouté.

Un proche de la star de «L’incroyable famille Kardashian» a confié à Page Six qu’elle était connue pour toujours régler ses factures dans les temps et qu’elle mettait un point d’honneur à toujours payer les gens qui travaillaient pour elle dans les délais. «L’avocat de ces employés a fait très attention de ne jamais mentionner le nom de Kim en évoquant l’affaire, parce qu’il sait très bien que ses clients n’ont jamais travaillé directement pour elle», a conclu cet ami.

(L'essentiel/jfa)

Ton opinion