Affaire LuxLeaks – KPMG, Deloitte et EY éclaboussés
Publié

Affaire LuxLeaksKPMG, Deloitte et EY éclaboussés

LUXEMBOURG - Trois autres sociétés de conseil basées au Grand-Duché ont favorisé l'optimisation fiscale de grands groupes comme Disney et Skype.

De nouvelles révélations concernant l'affaire LuxLeaks ont eu lieu ce mardi soir. Selon le Suddeutsche Zeitung, PricewaterhouseCoopers (PwC) n'a pas été l'unique cabinet de conseil à aider de grands groupes à optimiser leurs bilans au Grand-Duché. Le quotidien allemand affirme en effet que trois autres sociétés de conseil basées à Luxembourg, KPMG, Deloitte et EY en ont fait de même, notamment pour le compte de la société de divertissement Disney et pour le fournisseur de téléphonie Internet Skype.

Selon le Soir, le consortium de journalistes a publié une cinquantaine de documents neufs impliquant 35 nouvelles sociétés. Parmi elles: Walt Disney, Bombardier, Telecom Italia, Koch Industries ou encore Skype. Les rulings conclus entre 2003 et 2011 ont été mis au point par Deloitte, PwC, KPMG et EY.

Ces révélations surviennent alors qu'il y a quelques heures seulement, les ministres des Finances de l'Union européenne ont annoncé avoir trouvé un accord pour lutter contre la fraude et l'évasion fiscale, le Luxembourg et la Belgique étant même parvenus à un accord sur le tax ruling.

(L'essentiel)

Ton opinion