Tennis – tournoi de Washington: Kyrgios demande conseil à une spectatrice avant de servir

Publié

Tennis – tournoi de WashingtonKyrgios demande conseil à une spectatrice avant de servir

L’Australien a fait le show au tournoi ATP de Washington, où il est également revenu sur sa défaite en finale de Wimbledon.

Nick Kyrgios fait son retour à la compétition en simple, cette semaine à Washington.

Nick Kyrgios fait son retour à la compétition en simple, cette semaine à Washington.

AFP

Nick Kyrgios est un joueur à part, on le sait depuis un certain temps. Mais l’Australien (ATP 63) en a apporté une nouvelle preuve dans la nuit de mardi à mercredi, en 32es de finale du tournoi ATP de Washington, face à l’Américain Marcos Giron, battu 6-3 6-2.

«J’ai mis du temps à me remettre de ma défaite en finale de Wimbledon.»

Nick Kyrgios

Au moment de conclure la rencontre, le finaliste du dernier Wimbledon a sollicité une spectatrice installée derrière sa ligne de fond afin de lui demander où il devait servir (sur le «T», visiblement). Et après une première tentative dans le filet, Kyrgios s’est offert un service gagnant synonyme de victoire.

Au prochain tour, dans la nuit de mercredi à jeudi, le natif de Canberra (27 ans) affrontera un autre Américain: Tommy Paul. Avec une motivation retrouvée, lui qui effectue cette semaine son retour à la compétition en simple, plus de trois semaines après sa défaite face à Novak Djokovic, à Church Road.

«J’ai mis du temps à m’en remettre, a-t-il expliqué dans une conférence de presse relatée notamment par Tennis Actu. Depuis que j’ai pris une raquette en main, on m’a toujours parlé de cet objectif. Une finale à Wimbledon, un titre à Wimbledon, c’est la plus haute récompense que vous pouvez atteindre. Et j’étais si près du but que j’y ai presque goûté. J’ai eu beaucoup de mal à digérer, mais j’ai l’impression d’avoir tout fait pour rebondir. Je me suis entraîné dur, mon corps se sent bien et je sers bien, alors on verra comment se passe la suite. J’ai juste tellement de motivation en ce moment!».

(L'essentiel)

Ton opinion

0 commentaires