Marché immobilier: «L'accès à la propriété est de plus en plus difficile au Luxembourg»

Publié

Marché immobilier«L'accès à la propriété est de plus en plus difficile au Luxembourg»

LUXEMBOURG – Ventes en baisse, marché locatif en hausse, investisseurs prudents… le marché de l'immobilier a connu une année 2022 très contrastée.

Le marché immobilier luxembourgeois a connu une année chahutée.

Le marché immobilier luxembourgeois a connu une année chahutée.

Editpress

Dans son étude annuelle, le spécialiste de l’immobilier JLL dresse un bilan du marché luxembourgeois en 2022 et livre ses prévisions pour l’année 2023. «L'accès à la propriété est de plus en plus difficile au Luxembourg» a déclaré Robby Cluyssen, Director Residential Agency chez JLL Luxembourg.

La baisse du pouvoir d'achat dédié à l'immobilier a fait chuter le nombre de ventes de 16% au cours des six derniers mois, pâtissant de la sensible augmentation des taux d'intérêt. «Les investisseurs ont été plus prudents, voire absents du marché, car les taux d’intérêt élevés, l’inflation et un rendement limité (souvent inférieur à 3%) étouffent l’intérêt pour l’investissement en immobilier résidentiel et incitent à la prudence lors de l’acquisition d’un bien» souligne JLL.

Par exemple, la capacité d'emprunt des investisseurs privés a diminué de près de 200 000 euros en un an, pour une mensualité de 3 200 euros (de 887 083 euros en janvier 2022 à 683 330 euros en décembre 2022). Mais la chute des ventes a eu pour effet de ralentir considérablement la spéculation.

Pénurie de logements et hausse des loyers

En témoigne le net recul des autorisations à bâtir de 27% durant les neufs premiers mois de 2022, par rapport à la même période en 2021. «On ne va pas se le cacher, 2022 a été un ''game changer'' pour l'immobilier résidentiel, mais ce n'est pas sa fin», pondère Robby Cluyssen. Ce dernier souligne aussi la bonne forme du marché locatif, qui a profité de la réorientation de la demande.

Ce qui pourrait cependant contribuer à une pénurie de logements et laisse présager une nouvelle hausse des loyers qui, conjuguée à la stabilisation des prix de vente, devrait favoriser les rendements. Enfin, JLL estime que la réforme contestée du bail à loyer pourrait renforcer les incertitudes des bailleurs quant au rendement futur de leurs investissements en immobilier résidentiel. Selon le spécialiste en conseil immobilier, être bailleur comporte plus de risques que par le passé.

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

(yb)

Ton opinion

48 commentaires