Au Luxembourg – L'accès à la propriété va se restreindre encore
Publié

Au LuxembourgL'accès à la propriété va se restreindre encore

LUXEMBOURG - Une hausse spectaculaire des taux des prêts immobiliers va grever le budget des candidats à
la propriété en 2022.

Les capacités d'emprunt des particuliers vont clairement baisser.

Les capacités d'emprunt des particuliers vont clairement baisser.

Vincent Lescaut

En l'espace d'une dizaine de jours à peine après Noël, les taux des emprunts immobiliers sur le long terme sont passés de 1,4% à près de 2%, «un taux que l'on n'avait plus avoisiné depuis deux ans», précise Yann Gadéa, chef du service courtage chez atHome Finance. «Pour combattre l'inflation (de 7% aux États-Unis!), la Réserve fédérale américaine a annoncé quatre hausses de son taux directeur en 2022», poursuit l'expert, «entraînant un impact direct sur la hausse des taux à la banque».

Concrètement, «pour un prêt à taux fixe de 800 000 euros sur 30 ans, un candidat propriétaire devra débourser de 150 à 160 euros de plus chaque mois», illustre Yann Gadéa. Le souci, c'est que «cette tendance risque bien de perdurer tout au long de l'année 2022, pour, peut-être, atteindre 2,5% en fin d'année», présage-t-il. Pas de quoi rassurer les candidats acquéreurs de biens immobiliers, alors que le marché représente déjà une niche bien spécifique au Luxembourg, avec une forte demande.

«Clairement, le risque est qu'encore moins de résidents puissent accéder à la propriété», craint l'expert en courtage. «Et comme les capacités d'emprunt vont diminuer, la solution pour faire baisser les taux consistera à dénicher les meilleures combinaisons entre taux attractifs et montages disponibles dans les organismes». Ce, dans un marché immobilier qui retrouve son dynamisme depuis le début de l'année après avoir fléchi en 2021.

(Jean-François Colin/L'essentiel)

Ton opinion