Opéré aussitôt: L'acteur Ryan Reynolds découvre en direct qu'il a une tumeur

Publié

Opéré aussitôtL'acteur Ryan Reynolds découvre en direct qu'il a une tumeur

Souhaitant sensibiliser le public sur le cancer du côlon, l'acteur canadien Ryan Reynolds, 45 ans, a tourné une vidéo dans laquelle il apprend qu’il a un polype.

par
lja
Ryan Reynolds, 45 ans, s’est fait filmer lors de sa coloscopie, afin de sensibiliser les gens sur le cancer du côlon.

Ryan Reynolds, 45 ans, s’est fait filmer lors de sa coloscopie, afin de sensibiliser les gens sur le cancer du côlon.

YouTube

Après avoir aidé une fillette malade, Ryan Reynolds s’est fait une sacrée frayeur, en faisant une autre bonne action. Souhaitant encourager les gens - en particulier les hommes à partir de 45 ans - à faire une coloscopie, l’acteur canadien et le coprésident de son club de football de Wrexham, Rob McElhenney, tous deux âgés de 45 ans, ont décidé de s’associer à une organisation de sensibilisation au cancer du côlon.

Les deux hommes se sont donc fait filmer dans une vidéo diffusée sur YouTube. Ils ont ainsi eu droit à un examen visuel réalisé à l’aide d’un petit tube de petit calibre, long et flexible, muni en son bout d’une caméra introduit dans l’anus.  «Normalement, je n’aurais jamais fait en sorte qu’une procédure médicale soit filmée et partagée, a dit Ryan. Mais ce n’est pas tous les jours que l’on peut sensibiliser les gens à quelque chose qui va très certainement sauver des vies. C’est une motivation suffisante pour que je vous dise qu’on me met une caméra dans le cul.»

Cependant, durant l’intervention, le mari de Blake Lively a eu la mauvaise surprise d’apprendre qu’il avait un polype caché, sur le côté droit de son côlon. Même si elle est bénigne, cette tumeur peut dégénérer à terme en cancer. Elle a donc aussitôt été retirée. «Je ne plaisante pas, je ne dramatise pas à outrance, lui a dit le médecin. C’est exactement pourquoi vous faites ça. Vous n’aviez aucun symptôme.» Quant à son acolyte, Rob, il a découvert qu’il avait trois polypes «pas très gros», mais que c’était «une bonne chose qu’ils aient été trouvés tôt et retirés».  «Le cancer du côlon peut être évité», peut-on lire à la fin de la vidéo. Nul doute que le message est passé.

Ton opinion

6 commentaires