Affaire du petit Grégory – L'ADN de quatre voisins a été prélevé

Publié

Affaire du petit GrégoryL'ADN de quatre voisins a été prélevé

La cour d'appel de Dijon a ordonné en octobre dernier la poursuite des investigations sur la mort du petit Grégory. Mercredi, l'ADN de deux couples d'anciens voisins a été prélevé.

Six nouvelles expertises sont ordonnées.

Six nouvelles expertises sont ordonnées.

AFP

Dans le cadre des nouvelles expertises pour tenter de résoudre l'affaire judiciaire du petit Grégory, 26 ans après les faits, des prélèvements d'ADN ont été réalisés mercredi sur les anciens voisins des parents du petit Grégory, mort noyé dans la Vologne en octobre 1984. «Le Figaro» révèle vendredi que les gendarmes ont procédé à des analyses génétiques de deux couples jamais entendus jusqu'à présent.

Cinq autres expertises sont ordonnées par la Cour d'appel de Dijon: l'analyse des traces d'ADN sur trois cordelettes, la lettre signée «Corinne», la comparaison entre les enregistrements de la voix du corbeau ainsi que de son courrier. Enfin, l'analyse d'un cheveu retrouvé sur le pantalon du garçon.

Pour l'instant, l'enquête n'a toujours pas donné le nom du meurtrier de Grégory Villemin.

(L'essentiel online)

Ton opinion