Bilan annuel – L'aéroport de Bâle-Mulhouse redécolle un peu
Publié

Bilan annuelL'aéroport de Bâle-Mulhouse redécolle un peu

MULHOUSE - L'aéroport franco-suisse a enregistré un trafic de 3,6 millions de passagers en 2021, soit 1 million de plus qu'en 2020, mais toujours en recul par rapport à 2019.

L'EuroAirport de Bâle-Mulhouse a été utilisé pour transporter des patients atteints du Covid en 2020.

L'EuroAirport de Bâle-Mulhouse a été utilisé pour transporter des patients atteints du Covid en 2020.

AFP/Sebastien Bozon

L'aéroport franco-suisse de Bâle-Mulhouse («EuroAirport») a enregistré un trafic de 3,6 millions de passagers en 2021, soit 1 million de plus qu'en 2020, mais toujours en recul de 60% par rapport à 2019, avant la crise sanitaire, a-t-on appris mercredi auprès de sa direction. «Pour cette deuxième année sous le signe de la pandémie, nous avons observé une reprise progressive», a commenté Matthias Suhr, directeur de l'aéroport.

En 2020, l'activité de l'EuroAiport avait chuté à 2,6 millions de passagers, très loin de son record historique de 9,1 millions réalisé en 2019. Par rapport à ce pic, le bilan 2021 reste ainsi inférieur de 60%, mais «nous avons connu une belle remontée à partir de l'été et atteint jusqu'à 60% des chiffres de 2019 au second semestre, même 80% certains week-end», a relaté le directeur au cours d'un point de presse par visioconférence.

Le trafic effectivement réalisé l'an dernier est légèrement supérieur à la prévision initiale de 3,2 millions de passagers. L'EuroAirport, qui se place habituellement au 5e rang des aéroports régionaux français, espère poursuivre sa remontée cette année en atteignant le seuil de 6,2 millions, a complété Philippe Gauthier, directeur général adjoint par intérim.

Le trafic de fret en hausse de 10%

La croissance de 39% l'an dernier est supérieure à celles de Zurich (+22,7%) et Genève (+5,8%), les deux aéroports suisses derrière lesquels l'EuroAirport se situe en termes d'importance. Comme avant la crise du Covid-19, Easyjet demeure de loin la principale compagnie active à Bâle-Mulhouse, avec 57% du trafic capté, selon les chiffres transmis par la direction de l’aéroport.

Le trafic de fret a en revanche progressé l'an dernier de 10%, pour se situer à 119 300 tonnes. Il a bénéficié de nouvelles offres de transport «tout cargo», vers Toronto avec Air Canada, et le fret express a été «porté» par la pandémie, avec le transport de produits sanitaires, selon la direction. La plateforme emploie 6 107 salariés à fin 2021, un chiffre en légère augmentation sur un an (+57 personnes).

Confronté à la pression des riverains quant à ses nuisances sonores, l'EuroAirport a engagé plusieurs mesures de réduction du bruit, dont l'interdiction des décollages «programmés» (hors retards) entre 23h et minuit «qui entrera en vigueur le 1er février», a annoncé M. Suhr.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion