Talibans en Afghanistan: L'aéroport de Kaboul, symbole du départ chaotique des Américains il y a un an

Publié

Talibans en AfghanistanL'aéroport de Kaboul, symbole du départ chaotique des Américains il y a un an

L'aéroport de Kaboul a retrouvé un semblant de normalité, un an après que des dizaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants afghans s'y sont rués dans une tentative désespérée de fuir l'avancée des talibans.

L'aéroport de Kaboul a retrouvé un semblant de normalité, un an après que des dizaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants afghans s'y sont rués dans une tentative désespérée de fuir l'avancée des talibans, qui ont pris le pouvoir le 15 août 2021. Les images de foules prenant d'assaut des avions stationnés, grimpant sur des appareils ou s'accrochant à un avion-cargo de l'armée américaine pour être évacuées hors du pays sur n'importe quel vol disponible sont gravées dans l'esprit de millions de personnes à travers le monde.

Un photographe de l'AFP a capturé les images de cette panique qui symbolisait le retrait mouvementé de Washington après deux décennies d'intervention militaire. Pendant des jours, des vagues de personnes ont tenté de franchir les barricades érigées par les talibans, les forces afghanes et les marines américains, qui ont souvent tiré en l'air pour les repousser.

Contrôle du trafic assuré par les talibans

Fin août, plus d'une centaine de personnes ont été tuées lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser non loin de l'entrée de l'aéroport dans une attaque revendiquée par le groupe jihadiste État islamique. Un an plus tard, l'aéroport accueille quelques vols nationaux et internationaux. Mais un soutien important est nécessaire pour que les principales compagnies aériennes étrangères puissent reprendre un programme complet. Les autorités talibanes ont confié à une société basée à Abou Dhabi les services de manutention au sol et le contrôle de sécurité des passagers.

Le contrôle du trafic aérien est assuré par des Afghans formés par des experts d'Ouzbékistan et du Qatar. Le retour à l'exploitation complète de l'aéroport de Kaboul est considéré comme crucial pour la relance de l'économie afghane.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires