A Bissen – L'affaire de pédophilie laisse «un goût amer»

Publié

À BissenL'affaire de pédophilie laisse «un goût amer»

BISSEN - Dans la localité du Nord, le sujet de l’enseignant soupçonné d’avoir harcelé des jeunes filles à l’école de Bissen demeure très sensible.

L'école où l'enseignant, en préventive à Schrassig, est soupçonné d'avoir harcelé des jeunes filles.

L'école où l'enseignant, en préventive à Schrassig, est soupçonné d'avoir harcelé des jeunes filles.

L'essentiel

Depuis près d’un an, l’enseignant soupçonné d’avoir harcelé des jeunes filles à l’école de Bissen n’a plus eu aucun contact avec les élèves, mais l’affaire a laissé «un goût amer», témoigne Jos Schummer, le bourgmestre. Une instruction a été ouverte contre l’enseignant, qui se trouve en préventive depuis le 19 octobre à Schrassig, a confirmé mercredi le parquet.

«Dès que nous avons été informés des soupçons de harcèlement, fin de l’année dernière, nous avons pris des mesures, se remémore le bourgmestre. La police judiciaire a été contactée. Et, dans un premier temps, l’inspectorat a transféré l’enseignant dans des bureaux à Luxembourg-Ville». Le bourgmestre a le sentiment que le remplacement s’est fait au mieux, étant donné les circonstances, et la nouvelle enseignante a su rassurer les parents. Mais il attend désormais le fin mot de l'histoire. C’est aussi le cas des habitants. Si ces derniers rechignent à aborder le sujet, on les sent à fleur de peau.

«L’affaire alimente les conversations», commente un habitant. «C’est encore tendu, renchérit une dame». Comme tout le monde, elle attend le verdict avec impatience. Car si elle décrit un homme peu amène, elle trouve malgré tout que l’affaire n’est «pas claire».

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Ton opinion